Avertir le modérateur

dimanche, 06 avril 2008

Superficies et productions

J'ai mis ma note dans la catégorie "Le vin italien", mais en fait, les chiffres parlent du vin à un niveau mondial. Il s'agit de faire ici un point sur les superficies et productions en 2007 dans les principaux pays fournisseurs de vin. Les données viennent de Viti-Net, un site d'information plus ou moins complet suivant que l'on paye ou non.
 
Commençons par un point sur les superficies mondiales :
D'un point de vue global, les superficies destinées à la production de vin ont baissé de 37.000 ha, ce qui est loin d'être négligeable. 
adae3026971392f39b14eca171c0e878.jpg
Ce qui apparaît assez rapidement dans ce tableau, c'est que tous les pays européens ou assimilés (je ne rentrerai pas dans le débat de définir si la Turquie est européenne ou pas, mais je la mets dans le groupe) voient leur surface régresser : dans l'ordre décroissant de régression en ha, on trouve la France (-20.000 ha), la Roumanie (-8.000 ha), l'Espagne (-5.000 ha), l'Italie (-3.000 ha), la Turquie (-2.000 ha) et le Portugal (-1.000 ha).
L'évolution de l'Europe est à lier avec la politique d'arrachage mise en place par l'Union Européenne.
 
Et inversement, les pays du "Nouveau Monde" sont plutôt en progression, Chine mis à part, qui reste stable. Ce qui fait que seule l'Europe explique la baisse de ces superficies.
 
On constate que l'Itale, troisième en superficie de vignoble, a relativement peu subi de dégâts comparé à la France, qu, il est vrai, reste le pays qui subit le plus de pression pour le "dégraissage" de ses vignobles.
L'analyse de Viti-Net sur ce lien
 
Passons aux productions mondiales :
Comme pour les superficies - mais cela semble a priori logique -, on peut constater une baisse de la production mondiale de vin d'environ 20 millions hl, pour une production en 2007 d'environ 265 millions hl.
 
81939a1579fee62c0e16735f7cd40150.jpg
Mais en regardant les chiffres pays par pays, on ne peut que constater que les baisses de production sont autrement plus substantielles que les baisses de culture. Ainsi, les 3 premiers pays "historiques" connaissent des régressions peu comparables avec les pertes de vignoble : l'Italie est à -14% pour -0,4%, la France est à -14% pour -2,3%, et l'Espagne est à -8,7% pour -0,4%. On trouve des régressions encore plus fortes cependant, comme l'Australie (-32,9%, sécheresse) ou le Portugal (-24%). Viti-Net ne donne pas d'explication à ces fortes baisses, si ce n'est pour l'Australie. J'aurais tendance, pour ma part à les attribuer à un développement de la qualité au détriment de la quantité (les deux objectifs dans le domaine du vin n'étant pas toujours compatibles).
 
Donc, si mon hypothèse est bonne, cela signifierait que l'Italie a assisté à un développement de la qualité important en 2007...
A voir... 
 
L'analyse de Viti-Net sur ce lien.
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu