Avertir le modérateur

vendredi, 23 novembre 2007

Dormir dans le Piémont

Le Piémont n'est rien d'autre qu'une des régions majeures de l'Italie en termes de poids économique. Bien sûr, la Lombardie est devant, avec Milan qui concentre tous les sièges des entreprises étrangères installées en Italie, mais Turin reste un centre industriel important. D'ailleurs, c'est là qu'on trouve Fiat, qui malgré la crise qu'elle traverse, vient de gagner le concours de la voiture de l'année...
0b178434ff5257af3f4dd85eccdf7688.jpg14823cf3908b12db4a17182f126ad09e.jpg
 
 
Enfin bon, c'est pas le débat, je ne suis pas vraiment là pour faire de la pub pour FIAT. Je me suis même fourvoyé dans une digression non prévue intialement. Mon propos était plutôt de montrer que le Piémont était à la fois très industriel et très agricole (riz, et vin, notamment).
Et le but final était simplement de dire que mon séjour, je l'avais passé dans une ferme, la Cascina Caldera dans un bled paumé, Cantarana, pourtant situé à 20 mn de Turin par autoroute.
 
 
 
 
2b06f9df375dba8da713a4314c152924.gif
 98933a1a2817e40daa878e8d97f3abfa.jpg
Voilà, donc, j'ai séjourné dans une ferme. Une ferme, bon, c'est vite dit. Plutôt une ancienne ferme bien restaurée. Pas de débauche de luxe, mais des beaux matériaux, du confortable, chaleureux et authentique. Avec une Trattoria intégrée, pour ne rien gâcher. En revanche, même si dans cette ferme il n'y a pas d'animaux, il y a une vraie ferme juste à côté. Tout ça pour dire que la magie allait jusqu'à entendre le coq sur les coups de 6h du mat'. Alors, oui, ça a un côté agaçant, d'entendre ce grand escogriffe tout fier de son cocorico à une heure indue, mais ça a malgré tout quelque chose de grand, vraiment. Un peu émouvan : essayez d'imaginer. D'une chambre située à l'étage, il est 6h, la nuit n'est plus complètement noire, mais le soleil n'a pas encore daigné faire la preuve que c'est encore lui qui gagnerait aujourd'hui. On distingue des collines alentours perdues dans le brouillard qui restera toute la matinée. Dehors, on sait que la température est en-dessous de 0°. Et puis, ce coq, nous sort d'une demi-torpeur, pour nous rappeler qu'il va bientôt falloir se lever. Quand on ne se réveille pas pour passer une journée de merde, je vous jure que ça se passe bien.
 
 
Faut-il préciser que je m'y suis senti bien ? Que mon hôtesse a été à la fois accueillante, discrète et informative ? Avec un premier soir consacré dans son restaurant à découvrir les spécialités piémontaises, comme le vitello tonnato, la bagna cauda, j'en passe et des meilleures. Le tout accompagné du vin de la maison, un Barbera sans prétention légèrement vivace, qui passait tout seul, suite à une dure journée de voyages et de visite de caves...
 
Vraiment, n'hésitez pas à y passer ; en plus, c'est même pas cher... hors saison, en tout cas, bien sûr... 

  
 
 

jeudi, 22 novembre 2007

De retour du Piémont

Eh bien, me voilà de retour en France, en ayant, à peu de choses près, plutôt bien éviter les grèves de notre bon pays. Pas fâché, il y a des moments où on est bien content de ne pas pouvoir être solidaire, par la force des choses. Allez, je plaisante. Bon, pas que, d'accord. De toute façon, habitant Nantes, la grève des transports en communs m'aurait moins touché que mes chers amis parisiens. D'autant que la TAN n'était en grève que mardi 20 novembre, à ma connaissance.
 
Enfin, bon, c'est pas le débat. Bien coupé de la France, que j'étais, et c'était bien. Pris à la découverte du Piémont, et à jouir de la gastronomie de la région. 
355ff491f45140d5534f62a55443f2e2.gif
 

Bon, là, je reviens, ma fille est malade. En même temps, ça tombe bien, je suis là pour la garder. Du coup, j'avais plein de trucs à raconter, ça attendra un peu, elle me fait faire tous les jeux qui tombent sous sa main... 

 

dimanche, 21 octobre 2007

B&B Podere Montagione

Jeudi dernier, j'ai passé la nuit au B&B Podere Montagione. Contrairement à la veille, voilà une vieille maison de campagne toscane tout là-haut perdue dans les collines. Cette fois-ci, on se retrouve vraiment perdu au milieu de nulle part, même si chez nos amis propriétaires, ça ressemble à tout sauf à la misère. Mais, je vous l'accorde, l'un n'empêche pas l'autre.

medium_photoTop.jpg

Les chambres du B&B sont dans une dépendance de la maison, donc, les uns ne risquent pas d'ennuyer les autres. Ci-dessous, la dépendance en question. En revanche le petit déjeûner se prend dans la maison principale. Ce qui permet de profiter d'une énorme et magnifique cheminée.

medium_Podere_9.jpg

Bon, moi, étant tout seul, je me suis retrouvé dans une chambre d'enfants avec des lits superposés. Ce qui n'est pas grave. En revanche, la chambre était un peu petite, je dois dire (et, délibéré ou pas, on ne retrouve pas les photos de cette chambre sur ce site). A part ça, j'aurais tendance à recommander cette adresse pour un couple avec des enfants en vacances. Il y a même une piscine, ce qui n'est pas pour me déplaire. Evidemment, en octobre, bien que j'y aurais bien piqué une tête, la piscine était fermée. Les italiens sont plus frileux que les français, et à 25° dehors, ils ne se baignent plus.

Enfin, les propriétaires sont plutôt sympas, l'accueil est plaisant et loin d'être encombrant.

 

10:00 Publié dans En Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Toscane, hébergement

mercredi, 17 octobre 2007

De retour...

Après une semaine en Toscane à parcourir les coopératives et les vignobles, me voici de retour. Je tâcherai de faire un compte-rendu de mes visites au fur et à mesure.  Et puis, je parlerai aussi de mes B&B, on ne sait jamais, ça peut servir à quelqu'un...

En tout cas, un temps et des paysages superbes, puisqu'on est monté jusqu'à 26°, et que la luminosité automnale donnes des couleurs fabuleuses à la Toscane 

Et donc, mercredi soir (le 10 octobre), j'étais à Olmi, au sud de Pistoia, dans le nord de la Toscane. J'ai dormi à Ruri Est (le nom du B&B). Bon, comme c'était ma première nuit, et que j'était très excité par ma nouvelle mission, cela s'est bien passé. Cependant, ce n'est pas le super plan de folie. Les chambres sont très fonctionnelles, et n'ont aucun caractère :

medium_zona01_09.jpg

Le paysage offert est celui d'une petite banlieue sans caractère d'une petite ville quelconque. Bon, c'est super calme. En revanche, dans un village voisin, je me suis régalé dans un petit restau pas cher, sans prétention, mais à la cuisine toscane honnête et savoureuse, pour mes retrouvailles avec la vraie gastronomie italienne.

J'ai commencé par l'antipasto de la maison (important, d'un point de vue de professionnel), composé de charcuteries (jambon et coppa) sentant la forêt et l'automne comme jamais, de crostini (mixture à déguster sur une tranche de pain, en l'occurrence, l'une au foie, cf photo, l'autre aux cèpes) proposant des goûts à la fois surprenants, fins et parfumés, et de petits légumes sott'olio.

medium_Fegatini.jpg

Puis, des tagliatelle al cinghiale (sanglier). Quelque chose d'une saveur fabuleuse, de nouveau. Le tout accompagné du Chianti de la maison, pas inoubliable, mais tout-à-fait adapté à cette cuisine simple mais savoureuse.  Bon, en revanche, les italiens sont moins forts en dessert. J'ai pris un strudel pas fameux, et dont je n'ai d'ailleurs rien de plus à en dire.

Et puis, les italiens ne sont pas non plus fort sur le petit déjeûner : jus d'orange concentré, biscottes, croissants sous cellophanes fourrés à la crême pâtissière bourrative, etc. Comment peut-on être si doué en gastronomie et manquer à ce point le moment du petit déjeûner ? C'est un mystère. Seul leur café est intéressant : très fort, tassé, avec un petit goût de brûlé. Mais ça ne suffit pas...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu