Avertir le modérateur

lundi, 31 mars 2008

Mais au fait, j'en suis où, de mon local ?

Ben oui, parce que parfois, il y a des nouvelles nouvelles à donner. La dernière fois que je vous en avais parlé, c'était le 8 mars. Pour bien comprendre l'évolution, je vous invite à vous reporter à ce lien du 8 mars. Comme des choses avancent (ou reculent, parfois), je refais un point.

Je suis donc allé voir le banquier du cédant, avec une proposition d'achat du fonds à 110% du CA au lieu des 115% sur lequel toutes les banques m'ont dit non. Comme je vous l'avais dit, je n'y croyais guère, mais il s'agissait de montrer au cédant que nous avions exploré toutes les pistes avec la meilleure volonté du monde.

10 jours après notre entretien avec le banquier, celui-ci m'a confirmé qu'il ne suivrait pas, comme je m'y attendais. Avec le blabla habituel, bien sûr. Bref. Je retourne voir les cédants, flanqué de mon intermédiaire qui mène la discussion. On en arrive au fait qu'ils acceptent de céder leur fonds de commerce pour 100% du CA. Voilà. Nous avons repris contact avec 3 banques. Rien ne garantit qu'elles suivent, même à ce prix, mais les chances augmentent considérablement. Je viens de perdre 2 mois minimum, et de gagner quand même un peu d'argent au passage...

Bon, maintenant, nous attendons les réponses, et le fait de partir mercredi pour l'Italie n'est pas une mauvaise chose, cela permet de tromper son impatience 

vendredi, 22 février 2008

Aïe, ça pique !!!!

Bon.

...

...

...

5 banques, 5 refus. J'en vois une autre lundi. Aïe, les banques, ça pique. Alors, qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On réfléchit et on rebondit. Y a rien d'autre à faire. Mais des solutions, on en trouve. J'en trouverai.

On procédera étape par étape, mais on avancera comme ça. Merde alors. Bon. Par quoi on commence ?

b7141cd3d010caab2781acf93c47dc2e.jpg

 

samedi, 09 février 2008

Premier bilan bancaire

Cette semaine, je suis allé voir 4 banques. Je dirais même, 4 banques en 2 jours. Je ne vais évidemment pas les citer alors qu'elles sont à l'heure actuelle très certainement en pleine réflexion, mais globalement, ce sont plutôt des banques de réseau que des banques qui font actuellement l'actualité ces derniers temps.

Des banques plutôt régionalisées, en d'autres termes, et qui ont plutôt pour métier une certaine proximité avec des "petits" entrepreneurs. J'ai fait ces entretiens accompagné du cabinet qui a fait l'intermédiaire dans le cadre de la vente du fonds de commerce, et lui, ayant la connaissance des moeurs de nos amis banquiers, a su me donner un feedback de la réponse à venir de chacune des banques. En gros, son pronostic est que 2 banques sur 4 vont me donner une réponse positive.

A quoi a-t-il pu détecter cela ?

  • L'évocation, certes à mots couverts et avec toute la prudence qui s'impose d'un éventuel accord (ça veut dire "oui")
  • Le fait que certaines des personnes rencontrées ayant le pouvoir de décision aient parlé de la nécessité de passer par telle ou telle commission lambda (ça veut dire "non")
  • La vente des services bancaires proposés aux professionnels (ça veut dire "oui)


Si je devais citer les points de mon dossier évoqués par tous les banquiers, j'en retiendrais les caractéristiques suivantes :

  • un projet novateur et qui a sa raison d'être
  • un concept bien maîtrisé et bien exposé
  • un profil gestionnaire, mais manquant sans doute de compétence dans la profession de "bistrotier"
  • une bonne présentation personnelle
  • un dossier très bon d'un point de vue formel
En résumé, s'il manque un point dans mon dossier, c'est principalement mon manque d'expérience dans le métier. Difficile de le nier, cela est vrai, puisque je n'ai pas d'expérience du tout !!!! Cela étant, je pense que la technicité du métier n'est pas un problème majeur loin s'en faut, et que, nonobstant quelques tâtonnements qui seront inévitables à mon avis (mais j'en suis conscient), cet obstacle est tout-à-fait contournable...
Je pense même qu'il vaut mieux savoir que, tout déterminant qu'il soit, l'aspect "commerce" d'une petite entreprise ne se suffit pas à lui-même et que le suivi de sa rentabilité est d'importance. Sans compter l'aspect communication, par exemple.
 
Bref, je suis optimiste, ce qui était moins le cas jeudi soir suite à mes 2 premiers entretiens, par exemple...
 
2fbf39ea155db5ff1ca54d05fd23139f.gif
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu