Avertir le modérateur

mercredi, 23 juillet 2008

J'ai trouvé un compte-rendu de dégustation : Salice Salentino Riserva 2003

1627145847.JPGUn québecois dont mon netvibes contient les flux du blog, auteur du blog le tire-bouchon, a récemment publié un compte-rendu de dégustation. Il s'agit d'un Salice Salentino Riserva 2003 de chez Cantele.
 
Vous avez le choix : soit vous allez voir le compte-rendu de dégustation directement parce que vous êtes super forts en vins italiens et donc vous n'avez pas besoin d'éclairages supplémentaires, soit vous lisez mon introduction à ce vin afin de mieux comprendre de quel type de vin il s'agit.
 
Salice Salentino, c'est une DOC (l'équivalent AOC, je le rappelle) depuis 1976. C'est plutôt désormais une ancienne DOC, donc. Elle est située dans les Pouilles, vous savez, le talon de la botte. Elle est située au sud des Pouilles. On est bien au sud de l'Italie, pas de doute. Sur la carte ci-dessous, la petite tâche orange au milieu du vert des Pouilles, c'est la délimitation de la DOC.
1009789975.jpg
Commençons par dire que quand on parle de Salice Salentino, on peut parler de rouge, de blanc, de rosé, d'aleatico dolce (doux), d'aleatico liquoroso dolce (liquoreux doux...) ou de Pinot bianco. Donc, 6 typologies de vins différentes. En l'occurrence, on parle de rouge, donc on va se contenter du Salice Salentino rosso pour aujourd'hui, ce qui fera déjà une belle note. Le Salice Salentino rosso est constitué pour un minimum de 80% du cépage negroamaro. Ce cépage est vraiment le dominant de la région et est, comme pas mal de cépages italiens, probablement d'origine grecque.
955643174.JPGChose assez rare dans le nom d'un cépage, il donne une indication basique mais représentative des caractéristiques du cépage : une robe plutôt sombre (même si les vinifications peuvent maintenant beaucoup jouer sur les couleurs) et une finale en bouche tendant vers l'amertume. Dans les caractéristiques, on peut rajouter que ce cépage est très fruité, et qu'il est en principe suffisamment acide pour permettre au vin de conserver un équilibre intéressant en dépit de la chaleur parfois torride de cette zone.
Le negroamaro est la plupart du temps complété par de la malvasia nera de lecce ou de brindisi, cépage souvent utilisé en complément dans de nombreuses appellations.
 
En l'occurrence, on obtient donc un vin en général rustique mais malgré tout très arômatique et plutôt équilibré. Ce sont des grosses tendances, deux vignerons peuvent toujours obtenir deux résultats radicalement différents sur une même DOC, c'est évident. Les tendances actuelles sont de rechercher la concentration et l'explosivité, même si peu à peu, lentement, certains domaines s'éloignent de ce phénomène pour proposer des vins plus subtils.
 
Précisons que là, il s'agit d'un Riserva (réserve), ce qui signifie quasi systématiquement qu'il a vieilli 2 ans avant la commercialisation.
 
Finissons avec un petit point sur Cantele, les producteurs de cette bouteille, en indiquant qu'ils ont plutôt bonne réputation et qu'ils sont notamment connus pour ne pas sacrifier la quantité à la qualité et vice versa. Si je vous dis que cette entreprise existe depuis les années 50 et qu'elle se transmet de génération en génération, serez-vous surpris ?
 
Allez, maintenant, allez voir le compte-rendu de dégustation

lundi, 14 avril 2008

Velenitaly : le scandale des vins toxiques

 059b7e69af59d1210e8673c85010de80.jpg

Vous en avez peut-être entendu parler, mais en plus du Brunellopoli, que j'ai déjà évoqué, mais sur lequel je reviendrai dès que possible, il existe un autre scandale du vin actuellemen en Italie : Le Velenitaly. C'est un scandale que l'Espresso, un hebdo de news italien a mis en exergue. Velenitaly, c'est un surnom malin qu'a donné l'Espresso à ce scandale, croisante veleno (vénéneux), avec Italy pour rappeler le salon Vinitaly 2008. Ils ont sorti cette affaire (en en rajoutant sur l'histoire du Brunellopoli).

De quoi s'agit-il ? 70 millions de litre de vin provenant de toute l'Italie et contenant entre autres joyeusetés des acides toxiques pour l'être humain (chlorydrique et sulfurique) et autres substances cancérigènes auraient été produits et mis en vente. La mafia du sud de l'Italie ne serait pas étrangère à cette affaire.

Ce vin proviendrait de 14 entreprises - aujourd'hui mises sous séquestre - et serait vendu très peu cher en grande surface (entre 0.70 et 2 €). Comme je suis très joueur, je me suis amusé à faire la carte sur Googl Maps de ces 14 entreprises.

 

 
Agrandir le plan

Ce qui frappe en premier lieu, c'est que toute l'Italie est touchée, même si on suppose que la mafia du mezzogiorno est à la base du scandale. Cela va du Piémont, au nord-ouest, jusqu'aux Pouilles, au sud-est, en passant par la Vénétie ou l'Emilie-Romagne. Ce qui frappe par la suite, c'est que certaines connections se sont visiblement opérées dans certaines zones, puisqu'on constate un groupe de 3 entreprises rapprochées géographiquent dans la zone du Piémont, mais également 3 autour d'Imola, en Emilie-Romagne, et dans les Pouilles, autour de Lecce. Anecdotique, mais amusant.

Important de préciser, cependant : pour l'instant, rien ne prouve que ces 14 caves incriminées aient agi en pleine connaissance de cause. En attendant, on estime que les bouteilles en question ne contenaient souvent pas plus d'1/3 de vin... C'est un peu juste... Là aussi, je vous tiendrai au courant. 

dimanche, 13 avril 2008

Barone Pizzini : à la recherche des bulles lombardes

0f9df6a6ccd5bf54d8d54b01587525b8.jpg

J'étais donc en Italie du 2 au 8 avril, et, le 3 avril, j'ai commencé, avant d'aller à Vinitaly, par faire la visite d'un producteur de Franciacorta qui s'appelle Barone Pizzini.

La Franciacorta, j'en ai un peu parlé dans ma note sur les vins de Lombardie. C'est pour résumer l'endroit en pointe en Italie, en termes de production, de qualité et de vente, autant en Italie qu'à l'étranger (mettons la France de côté, qui a l'habitude, en la matière, de se suffire à elle-même), concernant les "bollicine" en confection méthode champenoise, dite désormais classique. La carte de l'appellation est ci-dessous, délimitée par le trait rouge. 

530fd1487334686f1cfa7f4bb2762cea.jpg

On a coutume de considérer qu'Erbusco, village situé au sud-ouest de la zone rouge, est le coeur de la Franciacorta. Le Barone Pizzini est à Corte Franca, au sud d'Iseo, village situé au bord du lac du même nom.

Bien accueilli, comme d'habitude, par une personne qui est probablement chargé de la commercialisation / administration, nous faisons d'abord un tour de la cantina en passant par les vignobles.

10d1400223508d1a4fbfacdd6e30304c.jpg

 Puis, nous partons pour la dégustation. 

c48d4def332deda542e09a8213bafb16.jpg

J'ai commencé par la dégustation de 3 Franciacorta différents, ce qui es plutôt cohérent, compte tenu de l'objectif initial...

e8c59fdc1e5b843d0623a2c468e9d32b.jpgFranciacorta Brut 

100% chardonnay, ce spumante non millésimé n'est pas désagréable, cependant, voilà ce que mon goût y a trouvé à redire : bien que doté d'une douce finesse, il offre une consistance un peu trop crêmeuse en bouche pour mon palais. Par ailleurs, je dirais que pour un brut, il est quand même un poil trop proche d'un demi-sec. Bon, sachez qu'il a été quand même bien noté par l'Espresso 2008 : 15/20. Ce vin joue plus sur la douceur que sur l'acidité, mais si on recherche la douceur, on l'a, et il ne faut pas non plus exagérer, on parle de nuances.

 

Franciacorta Satèn17b88fb7dd5c2798ffbceaec35c05242.jpg

Le Satèn est une appellation spécifique, constitué uniquement de cépages blancs, souvent du chardonnau, comme c'est le cas ici. Il a pour autre caractéristique d'avoir moins de gaz carbonique que ses confrères de la franciacorta. Il est donc en général moins agressif, si l'on peut dire, plus facile à boire. Il va en principe très bien avec des plats légers, pas trop puissants. Dans le cas qui nous concerne, on a une beau parfum d'agrumes, de fruits tropicaux. Le tout en douceur, tranquillement. On a ici un beau spumante à l'italienne, qui plus est sur une appellation très typique.

 

6160e5e297bdfa81fd30298c10c299af.jpgFranciacorta Extra dry

Quelque chose de plus classique, à mon sens. Honnête, sans aucun doute, mais qui me semble apporter moins d'eau au moulin des mousseux et des vins italiens. Un parfum très fruité, à n'en pas douter, avec une dominante d'ananas. Il n'empêche, que j'ai dégusté ça avec du parmesan, et que l'assemblage est des plus heureux. Je le vois bien aussi avec des petits gâteaux du type cantucci.

 

Au final, donc, une dégustation laissant des sensations plutôt positives. Mais, Barone Pizzini n'est pas présent qu'en Lombardie : depuis 2000, ils sont également présents dans les Marches, les Pouilles, et en Toscane.

 

J'ai donc, par curiosité, essayer le Pievaltà, un verdicchio DOC Classico Superiore basique des Marches, qui m'a plutôt séduit. Le Verdicchio, voilà un cépage typique, qui donne un goût assez vert au vin, une belle légèreté. On a une belle fraîcheur dans ce vin, sans qu'il n'ait d'autre ambition que d'être bu avec décontraction.

6a7115d546a78ddfa89f76b98c90fbd6.jpgPalmento Primtivo Salento IGT 

Et pour terminer, j'ai essayé un Primitivo Salento IGT, le Palmento des Pouilles, qui, je dois dire, m'a laissé sans impression. Je crois n'avoir rien retenu de ce vin. Etait-ce la fin de la dégustation ou la fin de journé ? Toujours est-il que j'ai été déçu par ce vin. Autant ne pas s'étendre sur le sujet, et rester sur les bonnes impressions laissées par les 4 autres dégustations.

 

En conclusion, de bonnes sensations, du plaisir, même si on a affaire visiblement à une grande maison, ce qui n'est d'ailleurs pas forcément contradictoire. Je rajoute que Barone Pizzini est en culture biologique sur toutes ces terres, ce qui n'est pas pour me déplaire, sans être pour autant un ayatollah du bio. Mais ils sont plus bio de par leur histoire que pour des raisons marketing.

En tout cas, voilà une maison que j'aurais tendance à recommander. 

jeudi, 28 février 2008

Non, le vin français n'est pas seul au monde

83fcb81962d1dcd35c63fc9283fb02bb.jpg

C'est pas moi qui le dit, c'est Thomas Clément, dans son blog. Il fait l'éloge d'un vin italien, et il n'est même pas issu des régions les plus réputées, puisqu'il parle d'un vin des Pouilles, un Primitivo di Manduria.

 

Les Pouilles, c'est cette région tout au sud de l'Italie constituant l'arrière du pied de la botte. En fait, l'appellation DOC "Primitivo di Manduria" peut-être également produite vers Brindisi (également dans les Pouilles), mais en l'occurrence, la bouteille vient de Taranto.

757e800932e5199efbf4d9894d0ac594.gif

Le Primitivo di Manduria, une des différentes espèces de Primitivo, grand cépage rouge du sud de l'Italie, est désormais la variété la plus connue et diffusée dans le monde entier. J'ai moi-même dégusté récemment un Primitivo, dont j'avais d'ailleurs parlé.

En tout cas, moi je dis, quand un des blogs personnels à ma connaissance les plus lus en France fait l'éloge d'un vin italien, il faut en parler... 

 

 

 

 

lundi, 07 janvier 2008

Un petit verre en passant : Da Luca

Je suis passé mangé dans l'établissement "Au Coup d'canon", la semaine dernière, un bar à vin / restaurant sur Nantes qui propose des vins au verre plutôt français, mais aussi quelques vins étrangers, sud-africains, chiliens et aussi italien. En fait, un vin italien, de Da Luca.
 
1ffa2a40774e87b9c28ba67ea7b911c9.gif
 
Da Luca est un gros producteur italien, avec des vignobles dans différentes régions de l'Italie, Piémont, Vénétie, Frioul au Nord, et Pouilles et Sicile au sud.
Il s'agissait d'un mélange Primitivo Merlot (60%/40%) originaire des Pouilles, ce qui n'est pas surprenant puisque c'est bien là que, pour l'essentiel, on trouve le Primitivo. Le primitivo est bien évidemment un cépage rouge, qui, en réalité, est génétiquement identique au Zinfandel de Californie, et l'un comme l'autre sont en réalité originaires de la Croatie. Je ne parlerai pas du Merlot, c'est l'un des cépages les plus connus au monde, avec le Chardonnay, qui lui est particulièrement connu de tous les voyageurs aériens ("Nous avons du Cabewnette-Sauvignonne ou du Chawdonnay..." certes, mais de quel pays ?).
 
 
fb6a8f6db33b8e3cf88db632c52f1ee4.jpgBon, en principe, le Primitivo est un cépage qui donne des vins très corpulents, très gras, très puissants. Pas forcément des grands vins, plutôt des vins de bûcherons mais un vin qui s'accorde bien avec les barbecue des week-ends de mai, par exemple.
Adouci avec du Merlot, il donne vraiment quelque chose d'intéressant, un vin qui gagne en finesse et en arôme. Quelque chose d'élégant, sans pour autant dénaturer ce qu'est le Primitivo. Ah, ce Merlot, tout de même, quel malin !!!
Les arômes sont doux, de même que les tanins, on sent de la groseille, de la vanille, du poivre, et la bouche n'est pas démesurée. Il ne s'agit pas d'un vin d'un très grand caractère, mais il possède cependant son originalité.
 
Bon, je l'ai dégusté avec un magret de canard aux nouilles coréennes sautées avec des petits légumes. Je ne suis pas sûr que cela soit le plat idéal pour un pur Primitivo, mais cela s'accorde déjà mieux grâce au Merlot 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu