Avertir le modérateur

lundi, 12 octobre 2009

Soirée dégustation : de Turin à Venise

Rendez-vous à 20h30 à CasaVino, pour une nouvelle magnifique soirée dégustation pleine de joie, de bonne humeur et de convivialité sur le thème :

les vins du nord de l'Italie


Au programme:

  • Franciacorta Satèn - 2005 - Barone Pizzini (Lombardie)
  • Pinot Grigio Conte Lucio - 2007 - La Bellanotte (Frioul-Vénétie Julienne)
  • Barbera d'Asti - 2005 - I Volpi (Piémont)
  • Valpolicella - 2007 - Masi (Vénétie)
  • Amarone della Valpolicella - 2004 -Tedeschi (Vénétie)
  • Birbet - N.M. - Giacomo Vico (Piémont)

Tout ça, organisé, orchestré et présenté par Armel.

6 vins + repas = 30 € !

Pour les plus téméraires, il y aura également le traditionnel Limoncello.

Prenons ensemble les chemins du Nord de l'Italie et partons à la (re)découverte de quelques raretés qui ont fait la renommée de CasaVino tout au long de cette première année passée en votre compagnie.

Ciao amici !

L'équipe de Casavino.

lundi, 05 octobre 2009

Quand Italie et bon goût ne font pas toujours bon ménage...

Un viticuleur italien, ne sachant plus comment vendre sa piquette, s'est lancé dans l'étiquetage douloureusement marketing... Pour résumer le débat, il a choisi d'aposer des dessins ou photos de personnages célèbres sur ses étiquettes. Quand il s'agit de Jean-Paul II ou de Bob Marley, cela peut prêter à sourire, tout en se disant que le breuvage proposé ne doit vraiment pas se suffire à lui-même pour lui attribuer une quelconque relation avec ces "icônes".

2009_09_14_invinodictatori.jpg

 

Quand il s'agit d'Hitler ou de Mussolini, c'est un tout petit peu plus délicat, pour le moins. Jusqu'à récemment, ainsi que nous l'indique Rue89, on pouvait trouver ça dans des enseignes GS, filiales de Carrefour, gérées en franchise. Le truc que je n'ai pas trop compris, c'est la question de savoir si ces produits se trouvaient à la centrale d'achat ou si le supermarché en question a fait cette sélection de façon autonome.

Conclusion, la dolce vita à l'italienne, c'est super, mais parfois, il y a un peu de laisser aller...

mercredi, 22 octobre 2008

La Lombardie par CasaVino

Après la présentation du Piémont par ses vins, voici la Lombardie :

La Lombardie, située au Nord-Ouest de l'Italie, à l'est du Piémont, et à la frontière suisse, est avant tout le poumon économique de l'Italie. Tous les sièges majeurs étrangers s'installent à cette ville, la mode et les industries diverses y sont des secteurs déterminants. Comme le Piémont, la Lombardie est faite de terres extrêmement variées, partant des Alpes et des grands lacs au nord (Côme, pour ne citer que le plus connu, mais aussi la rive ouest du lac de Garde, principalement germanophone l'été), passant par la vaste plaine du Pô et s'arrêtant aux collines des appenins au sud. Sans compter ses villes, belles et florissantes, que sont Milan, Pavie, Mantoue, Bergame, Côme ou Brescia...

franciacorta.jpgLa Lombardie n'est en revanche pas encore un lieu majeur de la viticulture italienne. On y consomme plus le vin qu'on le produit... 3 grandes zones sont à distinguer. Tout au nord, là où les Alpes commencent à grimper, on trouve la Valtinella. Sur la partie centre / ouest, de Bergame au lac de Garde, en passant par Brescia, on trouve la majeure partie de la production, en superficie comme en réputation, avec notamment la Franciacorta, fameuse pour ses spumanti (les vins autour du lac étant pour l'instant à la traîne). Et puis, vers Pavie, l'Oltrepo pavese, où l'on trouve du bon et du moins bon. La Lombardie s'y est prise un peu plus tard que les régions majeures, mais commence vraiment à abandonner la quantité au profit de la qualité.

L'appellation phare de la Lombardie est donc la DOCG Franciacorta, version spumante, en méthode classique (autrement appelée méthode champenoise, mais... chut !... faut pas le dire...). On considère d'ailleurs désormais que cette appellation concentre les meilleures bulles italiennes.

La Valtellina commence à gagner en qualité et en réputation, produisant des vins relativement légers, sur la fraîcheur, compte tenu de leur positionnement en terrasses au pied des Alpes.

Le Zoom : Maurizio Zanellamauriziozanella.jpg

Le vin italien de la fin du XXème siècle et son gain en qualité, a souvent été porté par une figure de proue. Concernant, la DOCG Franciacorta, le monsieur plus, c'est Maurizio Zanella. Adolescent sortant d'un titre de champion d'Italie de moto-cross, il part en France, et découvre par hasard la Romanée Conti. A son retour, Zanella emprunte un peu d'argent à son paternel pour acheter une petite parcelle de vigne au début des années 70. En 78, sort le premier Franciacorta de la fameuse Cà del Bosco. La reconnaissance et le succcès commercial ne tarde pas. Placé idéalement en Franciacorta, une sorte de cuvette bordée de montagnes avec un ensoleillement et une humidité exceptionnels, ainsi qu'un sol d'origine volcanique. Maurizio Zanella a également su s'entourer de grands noms du vin, l'oenologue français André Dubois (Moët et Chandon), mais également des grands noms de la Californie. La maison Cà del Bosco est désormais le représentant majeur de la Franciacorta, même si d'autres, tel Barone Pizzini, adepte de la culture bio, savent se hisser à d'excellents niveaux.

Pour en savoir plus sur la Lombardie

jeudi, 05 juin 2008

Les vins de Lombardie par Patrick Dussert

455080598.JPGPatrick Dussert-Gerber vient de publier une petite note sur les vins lombards. Allez donc y faire un tour. Sinon, vous pouvez toujours aller voir ma propre note, aussi, ce n'est pas contradictoire. Ou alors toutes mes notes parlant des vins lombards.
1746909109.jpg

lundi, 14 avril 2008

Velenitaly : le scandale des vins toxiques

 059b7e69af59d1210e8673c85010de80.jpg

Vous en avez peut-être entendu parler, mais en plus du Brunellopoli, que j'ai déjà évoqué, mais sur lequel je reviendrai dès que possible, il existe un autre scandale du vin actuellemen en Italie : Le Velenitaly. C'est un scandale que l'Espresso, un hebdo de news italien a mis en exergue. Velenitaly, c'est un surnom malin qu'a donné l'Espresso à ce scandale, croisante veleno (vénéneux), avec Italy pour rappeler le salon Vinitaly 2008. Ils ont sorti cette affaire (en en rajoutant sur l'histoire du Brunellopoli).

De quoi s'agit-il ? 70 millions de litre de vin provenant de toute l'Italie et contenant entre autres joyeusetés des acides toxiques pour l'être humain (chlorydrique et sulfurique) et autres substances cancérigènes auraient été produits et mis en vente. La mafia du sud de l'Italie ne serait pas étrangère à cette affaire.

Ce vin proviendrait de 14 entreprises - aujourd'hui mises sous séquestre - et serait vendu très peu cher en grande surface (entre 0.70 et 2 €). Comme je suis très joueur, je me suis amusé à faire la carte sur Googl Maps de ces 14 entreprises.

 

 
Agrandir le plan

Ce qui frappe en premier lieu, c'est que toute l'Italie est touchée, même si on suppose que la mafia du mezzogiorno est à la base du scandale. Cela va du Piémont, au nord-ouest, jusqu'aux Pouilles, au sud-est, en passant par la Vénétie ou l'Emilie-Romagne. Ce qui frappe par la suite, c'est que certaines connections se sont visiblement opérées dans certaines zones, puisqu'on constate un groupe de 3 entreprises rapprochées géographiquent dans la zone du Piémont, mais également 3 autour d'Imola, en Emilie-Romagne, et dans les Pouilles, autour de Lecce. Anecdotique, mais amusant.

Important de préciser, cependant : pour l'instant, rien ne prouve que ces 14 caves incriminées aient agi en pleine connaissance de cause. En attendant, on estime que les bouteilles en question ne contenaient souvent pas plus d'1/3 de vin... C'est un peu juste... Là aussi, je vous tiendrai au courant. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu