Avertir le modérateur

mardi, 23 mars 2010

Soirée dégustation : un petit tour d'Italie

vigneti.jpgPartons à la découverte de l'Italie et de ses terroirs

Ca faisait un petit moment que le thème de la soirée dégustation n'avait pas été l'Italie dans son intégralité. Ce soir, nous irons du nord au sud dénicher quelques vins dignes d'intérêt. Le seul embarras sera dans le choix !

30€ la soirée dégustation, 5 vins + 5 plats, démarrage à 20h30, fin à 23h30

12:54 Publié dans Dégustations | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : italie, vin

lundi, 24 décembre 2007

Un pré-Noël mitigé (suite et fin)

Bon, je n'avais pas fini de décrire l'état de mes dégustations de ce vendredi 21 décembre, jour de pré-Noël où j'avais décidé de sortir quelques unes de mes bouteilles lors de mes pérégrinations.
 
Donc, en guise de 4ème bouteille du soir, j'ai sorti un
 
d053100d0e35e4c3425bf5bc020e778d.gifNero Mascalzone 2005 - Terre Iblee
 
Il s'agit d'un fournisseur qui m'avait contacté il y a 2 mois maintenant suite à une annonce que j'avais passé sur le site de l'ICE. Cette annonce avait pour but notamment de prendre contact avec des fournisseurs motivés dans des régions que je n'aurais pas tout de suite l'occasion de visiter.
Outre une bouteille de vin, Terre Iblee, m'a envoyé une petite bouteille de son huile d'olive ainsi qu'un sachet d'origan. Compte tenu des parfums fabuleux décelés dans l'huile d'olive et de l'origan (même si je n'en suis pas un grand connaisseur), je me faisais une joie de déboucher cette bouteille, qui plus est dans une région étant reconnue pour étant parmi celles qui montent en Italie, à savoir la Sicile (bon, ce n'est pas aussi simple, mais cela fera l'occasion d'une autre note, éventuellement).
 
Il s'agit donc d'un Nero d'Avola sicilien, le Nero d'Avola étant un cépage très répandu dans toute la Sicile. Je crois qu'on commence à en trouver en Calabre et en Pouille, mais je ne l'affirmerais pas de façon péremptoire.
 
Bon, voilà, j'ai été très très déçu. Un vin sans aucun corps, aucune structure, très acide, des tanins vraiment peu sympathiques, aucune rondeur. J'hésite vraiment à mettre ce vin dans la catégorie qui commence par un "p". Mais franchement, je n'en suis pas loin.
Bref, déçu déçu déçu. J'ai eu l'air fin, parce que j'avais hâte de le déguster et je m'attendais vraiment à un nectar. Pas forcément un grand vin, non, mais quelque chose qui aurait tout-à-fait accompagner un plateau de fromages. Mais non, rien.
 
 
 
33bf66b4786c9143a3906337736a18a8.jpgNuovo Messaggio - Bera
 
Il s'agit d'un vin Passito. Passito, késako ? Il s'agit d'un raisin vendangé à forte mâturité et qu'on laisse ensuite déshydraté sur des clayettes (passerillage, en français). Cela engendre beaucoup de perte et une très forte concentration en sucre. Ensuite, on presse le raisin et on le laisse vinifier en barriques, pour une assez longue durée en général.
Forcément, il s'agit d'un vin de dessert.
 
Bera est une petite entreprise familiale du Piémont qui est sur ma short-list, je pense.
Et le Passito, même si, de par les habitudes de consommation du vin françaises, a peu de chance de devenir un best-seller, me plaît à moi assez.
En l'occurrence, il s'agit d'un passito de moscato bianco (cépage fréquent dans le Piémont) aux couleurs ambre et or, avec des parfums complexes de zestes d'orange ou de fruits confits. Il ne faut pas en attendre nécessairement de grandes émotions, mais à l'heure du repas où on commence à être repu, il me sied beaucoup mieux qu'un moelleux, souvent servi en dessert, alors que je rechercherais quelque chose qui prend un peu moins la bouche.
 
Ici, l'on parle également du passito, et il s'agit d'un pro...
 
 
Verduzzo passito - Frioul - illégal...
 
J'ai rencontré également, au cours de mes pérégrinations, un petit producteur qui fait son petit Verduzzo passito... Je ne m'étale pas trop, mais ce tout petit producteur (qui ne vit pas de ça, ce n'est pas son métier) m'a offert un Verduzzo passito, que je viens de goûter.  Intéressant par le mélange de verdeur typique du Verduzzo, surtout dans le Frioul et le sucré de l'effet Passito.

mardi, 11 décembre 2007

Encore en Italie !!!

 
688760ae346ef85afc8250b57e592cf8.jpg
 
Oui, en effet, je suis encore en Italie, d'où mon silence de 4 jours (environ). Mais, cette fois-ci, j'ai choisi un endroit avec WI-FI. Et donc, je suis quand même un peu là. A l'heure où je vous parle, j'ai visité 3 producteurs. Je suis même allé m'encanailler en Slovénie, ma première dans ce pays. Bon, je n'y ai fait que quelques kilomètres...
 
50bac79b009f0e765ef5e309decb39bf.jpg
 
 
Je tâcherai, au fur et à mesure, de débriefer ces visites, toutes intéressantes et toutes différentes. En attendant, sachez que ce n'était pas la bonne semaine pour aller en Italie : les routiers bloquent les autoroutes et donc l'arrivée du carburant. Je ne suis pas sûr de ne pas être coincé d'ici après-demain pour économiser mon carburant qui me garantira de retrouver mon aéroport... Sans compter, qu'en raison du brouillard, je suis arrivé à Trieste au lieu de Trévise, d'où 3 heures de bus (ben oui, les autoroutes sont bloquées) pour récupérer ma voiture de location à Trévise... Bah !!!!! Tout cela peut avoir son charme pour peu qu'on sache le prendre du bon côté. Et c'est le cas...
 
Bon, en attendant, je suis B&B Ottelio, et j'y suis très bien. Y a le WI-FI et on est comme chez mamie... Bon, comme d'habitude, les petits déjeûners sont médiocres, ce n'est définitivement pas dans la culture italienne, le bon ptidéj.
 
cf72a4b057aa30ce6ad0cdb8ca44bec2.jpg
34d8d77c21874318e6aaa61584be8f9f.jpg
145694c35c4ab702793151df4706d0cf.jpg
 
 

19:15 Publié dans En Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Frioul, voyages, Italie

vendredi, 23 novembre 2007

Dormir dans le Piémont

Le Piémont n'est rien d'autre qu'une des régions majeures de l'Italie en termes de poids économique. Bien sûr, la Lombardie est devant, avec Milan qui concentre tous les sièges des entreprises étrangères installées en Italie, mais Turin reste un centre industriel important. D'ailleurs, c'est là qu'on trouve Fiat, qui malgré la crise qu'elle traverse, vient de gagner le concours de la voiture de l'année...
0b178434ff5257af3f4dd85eccdf7688.jpg14823cf3908b12db4a17182f126ad09e.jpg
 
 
Enfin bon, c'est pas le débat, je ne suis pas vraiment là pour faire de la pub pour FIAT. Je me suis même fourvoyé dans une digression non prévue intialement. Mon propos était plutôt de montrer que le Piémont était à la fois très industriel et très agricole (riz, et vin, notamment).
Et le but final était simplement de dire que mon séjour, je l'avais passé dans une ferme, la Cascina Caldera dans un bled paumé, Cantarana, pourtant situé à 20 mn de Turin par autoroute.
 
 
 
 
2b06f9df375dba8da713a4314c152924.gif
 98933a1a2817e40daa878e8d97f3abfa.jpg
Voilà, donc, j'ai séjourné dans une ferme. Une ferme, bon, c'est vite dit. Plutôt une ancienne ferme bien restaurée. Pas de débauche de luxe, mais des beaux matériaux, du confortable, chaleureux et authentique. Avec une Trattoria intégrée, pour ne rien gâcher. En revanche, même si dans cette ferme il n'y a pas d'animaux, il y a une vraie ferme juste à côté. Tout ça pour dire que la magie allait jusqu'à entendre le coq sur les coups de 6h du mat'. Alors, oui, ça a un côté agaçant, d'entendre ce grand escogriffe tout fier de son cocorico à une heure indue, mais ça a malgré tout quelque chose de grand, vraiment. Un peu émouvan : essayez d'imaginer. D'une chambre située à l'étage, il est 6h, la nuit n'est plus complètement noire, mais le soleil n'a pas encore daigné faire la preuve que c'est encore lui qui gagnerait aujourd'hui. On distingue des collines alentours perdues dans le brouillard qui restera toute la matinée. Dehors, on sait que la température est en-dessous de 0°. Et puis, ce coq, nous sort d'une demi-torpeur, pour nous rappeler qu'il va bientôt falloir se lever. Quand on ne se réveille pas pour passer une journée de merde, je vous jure que ça se passe bien.
 
 
Faut-il préciser que je m'y suis senti bien ? Que mon hôtesse a été à la fois accueillante, discrète et informative ? Avec un premier soir consacré dans son restaurant à découvrir les spécialités piémontaises, comme le vitello tonnato, la bagna cauda, j'en passe et des meilleures. Le tout accompagné du vin de la maison, un Barbera sans prétention légèrement vivace, qui passait tout seul, suite à une dure journée de voyages et de visite de caves...
 
Vraiment, n'hésitez pas à y passer ; en plus, c'est même pas cher... hors saison, en tout cas, bien sûr... 

  
 
 

jeudi, 22 novembre 2007

De retour du Piémont

Eh bien, me voilà de retour en France, en ayant, à peu de choses près, plutôt bien éviter les grèves de notre bon pays. Pas fâché, il y a des moments où on est bien content de ne pas pouvoir être solidaire, par la force des choses. Allez, je plaisante. Bon, pas que, d'accord. De toute façon, habitant Nantes, la grève des transports en communs m'aurait moins touché que mes chers amis parisiens. D'autant que la TAN n'était en grève que mardi 20 novembre, à ma connaissance.
 
Enfin, bon, c'est pas le débat. Bien coupé de la France, que j'étais, et c'était bien. Pris à la découverte du Piémont, et à jouir de la gastronomie de la région. 
355ff491f45140d5534f62a55443f2e2.gif
 

Bon, là, je reviens, ma fille est malade. En même temps, ça tombe bien, je suis là pour la garder. Du coup, j'avais plein de trucs à raconter, ça attendra un peu, elle me fait faire tous les jeux qui tombent sous sa main... 

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu