Avertir le modérateur

samedi, 29 mai 2010

Gouttes de Dieu - 1 : Rosso Miani

les_gouttes_de_dieu_intro_m.jpgProfitant de mon chômage forcé (le moins longtemps possible, j'espère), je vais tâcher de redonner un peu de vie à ce blog. Et pour ce, je vais m'amuser à parler du vin italien au travers du manga "Les gouttes de Dieu". Les ceusses qui aiment le vin et la BD ne peuvent pas être passés à côté de cette série qui s'annonce fleuve.

L'histoire évoque le fils d'un grand critique / oenologue japonais qui meurt et promet l'héritage de sa fortune à celui de ses 2 fils (dont l'un est adopté juste avant sa mort) qui résoudra toutes les énigmes autour du vin qu'il soumet. Ca, c'est le pitch, mais les digressions sont nombreuses, et le héros et ses acolytes partent souvent en vrille autour d'une bouteille ou l'autre.

De ce que j'en ai lu jusque là (lecture en cours), le vin français a la part belle, ce qui ne me paraît pas anormal, mais le vin italien tient pour l'instant la seconde place dans l'histoire, grâce à un des seconds rôles, Chosuke, fan des vins italiens. Sans doute aussi parce que l'importance des vins dans ce manga reflète bien, à ce qu'il me semble, ce que pense l'auteur, Tadashi Agi.

Mon but est de présenter chaque vin italien évoqué dans ce manga. Ca va m'occuper un peu, en attendant de régler mes problèmes d'assurance, de faire mon site de vente en ligne et de trouver un taf tant que CasaVino restera fermé...

On commence avec le Chapitre 1.

Rosso Miani VDT (millésime inconnu) - Azienda Agricola Miani di Enzo Pontoni - Frioul-Vénétie Julienne63495.jpg

Je dois reconnaître que j'ai été surpris que le premier vin italien soit celui-ci. Pour plusieurs raisons :  dans ce premier tome, concernant le vin français, les auteurs mettent vraiment en avant (mais pas que) les grands crus, les grandes appellations, les grands noms, les 2 grandes régions que sont la Bourgogne et le Piémont. Là, un vin italien arrive, on ne sait pas exactement pourquoi, et de surcroît d'une région, peut-être pas mineure en Italie, mais en tout cas certainement pas majeure. Sans doute l'auteur venait-il d'en ouvrir un flacon, et paf, il l'a collé là, au moment où il racontait son histoire.

Mais bref.

mappa_vini_friuli.jpgJ'avais déjà fait, à l'occasion d'un voyage, une petite présentation du Frioul. Je vous y renvoie.

Le Rosso Miani est un Vino da Tavola (vin de table), qui sort donc de toute appellation, produit au sud-est d'Udine, dans la zone d'appellation Colli Orientali del Friuli. Les cépages utilisés sont un assemblage de Cabernet-sauvignon, merlot, refosco et tazzelenghe. Les deux premiers sont évidemment bien connus de par le monde, les deux suivants sont vraiment autochtones, typiques de la région. Je reconnais d'ailleurs que je ne connais pas bien le tazzelenghe, en revanche, j'ai rencontré de très aimables refoschi.

Enzo Pontoni, ingénieur de formation et de carrière s'est lancé il y a une 15aine d'année dans le vin de conception bio du début à la fin, en reprenant le vignoble de son défunt père. Enzo Pontoni fait partie de ces viticulteurs qui traitent chaque cep, chaque plant comme un "individu" différent de son voisin, nécessitant donc un traitement strictement approprié. Pas d'interférence non plus sur la température de fermentation. Il obtient sur tous ses rouges des vins qui peuvent vraiment vieillir, ce qui n'est pas forcément un trait qui caractérise les vins italiens.

Après, pour ce qui est du vin, à la couleur extrêmement sombre, il faut aimer ce genre de vin, qui bien qu'élégant peut apparaître aux papilles de certains comme manquant d'équilibre, aux papilles d'autres comme explosif.

Description faite dans le manga (attention, c'est souvent d'un lyrisme exacerbé) :

"Une noirceur ténébreuse. Oui, des ténèbres presque diaboliques habitent ce vin ! C'est Salomé. Salomé qui dans sensuellement... sur la mélodie de Richard Strauss...C'est cela... Ce vin est la sensualité même... Mais la sensualité décadente au goût de sang... C'est la princesse Salomé qui dansait pour obtenir la tête du prophète Jean... Et se vit présenter cette tête coupée sur un plateau... Ooh... Oui, quelle décadence diabolique... Un goût hypnotique... Regarde ! Il a la consistance et l'épaisseur du sang ! Regarde comme il est concentré ! Oh... J'ai l'impression d'avoir mordu dans un fruit charnu... C'est un Rosso Miani... Un vin monstrueux du nord de l'Italie, de la région du Frioul. Le mode de production est extrême, car on n'y laisse que 2 à 4 grappes par cep de vigne. C'est l'un des vins les plus recherchés en Italie même... Car le domaine n'étant que de 15 hectares, la récolte n'en produit que 7.300 bouteilles. Tu arrives à imaginer la folie que cela représente ? Le rendement est vraiment bas."

Violent, n'est-il pas ?

lundi, 12 octobre 2009

Soirée dégustation : de Turin à Venise

Rendez-vous à 20h30 à CasaVino, pour une nouvelle magnifique soirée dégustation pleine de joie, de bonne humeur et de convivialité sur le thème :

les vins du nord de l'Italie


Au programme:

  • Franciacorta Satèn - 2005 - Barone Pizzini (Lombardie)
  • Pinot Grigio Conte Lucio - 2007 - La Bellanotte (Frioul-Vénétie Julienne)
  • Barbera d'Asti - 2005 - I Volpi (Piémont)
  • Valpolicella - 2007 - Masi (Vénétie)
  • Amarone della Valpolicella - 2004 -Tedeschi (Vénétie)
  • Birbet - N.M. - Giacomo Vico (Piémont)

Tout ça, organisé, orchestré et présenté par Armel.

6 vins + repas = 30 € !

Pour les plus téméraires, il y aura également le traditionnel Limoncello.

Prenons ensemble les chemins du Nord de l'Italie et partons à la (re)découverte de quelques raretés qui ont fait la renommée de CasaVino tout au long de cette première année passée en votre compagnie.

Ciao amici !

L'équipe de Casavino.

jeudi, 06 novembre 2008

Le Frioul-Vénétie Julienne par CasaVino

Passons au Frioul, plus exactement le Frioul-Vénétie Julienne, que, pour une simple et unique raison de commodité, nous nous contenterons d'appeler Frioul dans cette note (et de façon générale dans ce blog). Ceci dit pour se prémunir d'une réaction de puriste (ceci dit sans acrimonie, étant moi-même parfois un peu pointilleux au sujet de broutilles).

DSCF0073.JPGLe Frioul est cette région parmi les moins connues d'Italie, située à l'extrême Nord-Est de la péninsule, à la frontière de la Slovénie et de l'Autriche, bordée de frontières naturelles que sont les Alpes et la mer adriatique, seule la partie sud-ouest se liant aisément avec la Vénétie. Le Frioul est, au même titre que la Sicile et la Sardaigne, une région autonome à statut spécial (en gros, ces régions ont une autonomie élargie sur de nombreux points par rapport à l'état italien).

Les ressources du Frioul sont avant tout agricoles, avec des cultures dominantes que sont la betterave, la pomme de terre, les céréales et la vigne. On trouve pour l'essentiel la vigne à flanc de collines, à la fois protégées des montagnes, mais pas forcément du climat relativement rigoureux l'hiver, ce qui permet d'obtenir des vins d'une fraîcheur que l'on ne retrouve pas dans toutes les zones viticoles de l'Italie. Par ailleurs, le Frioul fait partie de ces régions qui, à la suite du Piémont ou de la Toscane, ont choisi de développer leur qualité. On trouve depuis les années 2000 d'excellents vins à des prix encore tout-à-fait attractifs, la région n'ayant pas, en tout cas à l'international, acquis une notoriété digne de la qualité et de la variété présentée.

Tout le vignoble se trouve dans la moitié sud de la région, s'étalant de la frontière vénitienne à l'ouest jusqu'à la frontière slovène à l'est. Les producteurs de cette zone ont su faire un beau mix entre les cépages dits "internationaux" et les cépages autochtones, à tel point qu'on ne peut pas affirmer, à l'inverse de la Toscane ou du Piémont, par exemple qu'il y ait un cépage majeur (respectivement sangiovese et nebbiolo). Ainsi le merlot, le pinot gris, le sauvignon, le cabernet franc ont largement leur place dans cette région, mais pas forcément plus que le tocai friulano, le refosco, le verduzzo ou la ribolla gialla. D'ailleurs, les DOC de cette région ne donnent pas l'assurance d'y trouver un goût qui lui soit propre. En effet, à l'intérieur, par exemple, de la DOC Isonzo del Friuli, à l'ouest de Gorizia (non, ce n'est pas un monstre japonais), on peut trouver du tocai, du pinot gris, du sauvignon, du chardonnay, du pinot blanc, de la malvasia, du traminer, du merlot, du cabernet franc, du cabernet sauvignon, du refosco dal peduncolo rosso, j'en passe et des meilleures !

Zoom sur le Tocai Friulanotocaifriulano.jpg

Le tocai friulano est un cépage souvent utilisé à 100%, donnant des vins très arômatiques. On le retrouve sous le nom de sauvignonasse (un nom pas très élégant) en Slovénie. Il s'agit d'un vin majeur de la région. Le récent problème qu'a connu la région, c'est que la Hongrie a obtenu l'année dernière que l'appellation Tokaj soit réservée aux vins hongrois et que l'Alsace comme le Frioul n'aient plus l'autorisation d'utiliser ce terme, quand bien même l'orthographe n'est pas le même et surtout quand bien même, en Hongrie, il ne s'agisse pas d'un cépage, mais du nom d'une région. Les italiens ont du renommer leur vin "Friulano". Les amateurs ont forcément intégré cette évolution, mais ce n'est pas forcément le cas de la majorité des consommateurs.

08:30 Publié dans Le vin italien | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : frioul, tocai

jeudi, 23 octobre 2008

En route pour le Frioul

carteFrioul.jpgAttention, on monte en puissance ! CasaVino organise sa première dégustation et c'est le mercredi 29 octobre à partir de 21h. Au programme, le Frioul. Oui, alors, certes, le Frioul, c'est où, me direz-vous. C'est à l'extrême Nord-Est de l'Italie à la frontière slovène, et je peux vous dire que l'hiver, il y fait froid. Pour vous aider un peu, les villes majeures du Frioul sont Trieste et Udine (cette dernière pouvant peut-être parler aux fans de foot). Et le Frioul fait d'excellents vins, je peux vous le dire, puisque c'est l'une des régions que j'ai parcouru pour sélectionner mes vins.

Il est prévu d'y ouvrir des bouteilles bien sympathiques issues de 3 producteurs différents, la Bellanotte, Petrussa et Primosic. 10 bouteilles différentes y seront proposées, ce qui constituera une bonne présentation de ce que peut faire le Frioul, à la fois avec des cépages internationaux (sauvignon, tocai, par exemple), mais aussi avec des cépages typiques de là-bas (refosco, ribolla gialla).

Le tout sera bien évidemment accompagné de petits produits adaptés à la dégustation de ces vins, entre charcuterie, fromage et antipasti, voire quelque sucrerie.

Le coût est de 30€ par personne.

Alors, si vous voulez participer, passez donc vous inscrire à CasaVino, 18, rue de Briord, à Nantes. Attention, le nombre de place est limité (10 personnes environ).

mercredi, 16 janvier 2008

Mais c'est quoi donc, le Prosecco ?

Excellente question, et je vous remercie de me l'avoir posée. 

a03efff2a378d36deb6c9a0ca22011a1.jpg

Le Prosecco est un vin mousseux italien. Mousseux, ce n'est pas un mot très élégant, à mon sens, et donc, je préfère le nom italien : "frizzante", ou encore "spumante"."Frizzante" serait plutôt à traduire par "pétillan", et "spumante" par "mousseux". Après ce préalable de vocabulaire, on peut attaquer le fond du problème.

Le Prosecco, c'est avant tout un cépage blanc typiquement italie, dont le nom est tiré d'une commune aux alentours de Trieste, Trieste étant la grande ville la plus à l'est de l'Italie, quasiment à la frontière slovène. 

de3193ceaf650560a3642a4f242b7e60.gif

 

Mais en réalité, même originaire de cette région, on trouve du Prosecco bien au-delà dans tout le nord de l'Italie jusqu'en Lombardie. On peut dire que ce cépage peut être utilisée à partir de la province de Bergame, jusqu'à celle de Trieste, en passant par Belluno, Padoue, Trévise, Pordenone, Udine. Mais, le coeur du Prosecco est surtout à Trévise, et c'est bien dans cette zone que l'on peut utiliser la DOC Prosecco.

Le prosecco en tant que cépage donne pour l'essentiel ce fameux spumante "Prosecco", mais également un vin blanc sec.

Pour pouvoir produire un Prosecco spumante avec l'appellation ad hoc, il faut cultiver le cépage dans la zone située entre Conegliano, Valdobbiadene et Vittorio Veneto, ou alors dans le Montello et le Colli Asolani. Je vous invite à aller sur google maps pour visualiser.

L'important à savoir, c'est que le Prosecco ne se fait pas suivant la méthode champenois, dite en toute légalité méthode classique (en italien, metodo classico...), mais suivant la méthode Charmat, autrement dit en cuve close (à haute pression). Dans la méthode champenoise, la seconde fermentation qui permet d'obtenir et garder le gaz carbonique se fait en bouteille, pendant que dans la méthode Charmat, elle se fait en cuve close.
Quels en sont, grossièrement parlant, les résultats ?
  1. D'abord, la cuve close, cela coûte moins cher à produire. Ce n'est pas neutre
  2. La cuve close donne des vins généralement plus fruités que la méthode champenoise
  3. En revanche, on obtient un produit moins fin, moins subtil
Voilà, grosso modo comment se fait le Prosecco. Bien choisi, un bon Prosecco peut avantageusement un champagne di milieu de gamme à un prix nettement plus plaisant.
 
Pour finir, la caractéristique principale du Prosecco en terme de goût, c'est cette amertume provenant de la saveur d'amande amère, propre au cépage. J'ai vu un producteur de Prosecco en décembre, Carpenè Malvolti, je vous renvoie à cette note.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu