Avertir le modérateur

mardi, 18 mars 2008

Libera terra : Vin et mafia ? Vin ou mafia !

 
2081966fae7fa654cc1b78de75629f95.jpg
  
43b0f2f745f9b65428cb8e239094ca2e.gifFrance 24, cette télévision française à vocation internationale chère à notre ancien président de la république française Jacques Chirac, a diffusé un reportage il y a quelques mois de cela que je viens de découvrir grâce à Matthieu Turbide, du blog canadien Méchant Raisin.
 
 
Ce reportage évoque la confiscation de certaines terres, dont des vignobles, par l'état italien aux dépens de la Mafia. Ces07fce611c360200068f20e57123102e5.jpg terres confisquées sont ensuite redisacrer 3 minutes de son temps à comprendre comment l'Italie essaye, tant bien que mal, il est vrai de sortir des griffes des mafiosi. Quand j'y pense, comment savoir, particulièrement dans ces régions réputées - à tort ou à raison - pour la présence de la pieuvre que sont la Calabre et la Sicile, si le vin consommé à quelque chose avoir avec la Mafia ou pas ? Voilà une question bien compliquée. La réponse l'est probablement encore plus...
 
Ci-dessous, la vidéo du reportage de France 24. 
 

mardi, 01 janvier 2008

Quelques dégustations de ces fêtes

Bien évidemment, cette période est propice aux nombreuses dégustations. Je fais un tour d'horizon des dernières bouteilles italiennes qui sont passées par mes papilles ces derniers jours.

Et je commence par le meilleur, qui a également été le premier :

75a3a688502c2492f9788c441c501c62.jpgSchioppetino 2004 - Petrussa

Bon, sur la photo, c'est pas un 2004, mais c'est pour vous montrer l'étiquette, qui, je trouve, pour ma part, est déjà très qualitative. Une belle sobriété, une belle élégance, un graphisme épuré qui donne envie de déposer cette bouteille sur une table. Encore faut-il que cette présentation tienne ses promesses. Ne négligeons pas le packaging, c'est déterminant auprès de la plupart d'entre nous...

Après nous être attendris sur le contenant, passons donc au contenu. C'est donc Petrussa, un producteur du Frioul que je suis passé visiter courant décembre, visite sur laquelle je ferai un compte-rendu pas plus tard que dans pas longtemps, qui m'a offert ce vin parmi d'autres.

Le schioppettino est un cépage noir typique du Frioul classé DOC, en Colli Orientali del Friuli. Le vin que j'ai goûté et fait goûter propose un élégance vraiment impressionnante. Avec ce vin, on n'est pas dans le gras - le gras n'est de toute façon pas, pour ce que j'en connaisse, une particularité que l'on pourrait prêter aux vins du Frioul - , on n'est pas dans la rondeur, mais on est dans la finesse, un mélange de poivre et de fruits des bois, un corps doux et tendre, des arômes finement mélangés, une note finale non omniprésente, très subtile. Vraiment, un très bon vin, que je recommande aux très bonnes tables.

A titre d'information, ce vin a été dégusté avec une langue de boeuf et de la polenta. L'abbinamento, comme disent les italiens, n'est pas inintéressant, et plutôt intéressant, un vin plus corpulent n'étant pas adapté avec ce plat. Et même si l'on conseille parfois du blanc avec la langue de boeuf, j'ai pour ma part quelques freins à aller dans cette direction.

 

Briseo 2006 - Scala

Il s'agit d'un vin d'un producteur de Calabre (oui, le pied de la botte, tout en bas) qui m'a envoyé quelques bouteilles suite à mon annonce sur le site de l'ICE, mais je crois avoir déjà parlé de ce vin.

D'ailleurs, par rapport à ce que j'en avais dit, je tiens à faire évoluer mon point de vue. Ce vin manque un peu de caractère quand même, mais bu bien frais, il est tout-à-fait agréable. Mais effectivement, il ne faut quand même pas s'attendre à un vin bien sec.

 

Chianti Colli Senesi 2005 - Terre de' Mastri

De tous les vins dont j'ai pu vous parler jusqu'à ce jour dans ce bien modeste blog, peu de vins sont réellement faciles à trouver en France. Mais celui-ci, on le trouve chez Auchan et chez Leclerc, si je ne m'abuse, et à un prix défiant toute concurrence.

Le Chianti Colli Senesi est une des appellations DOC du Chianti (les autres sont le Classico, le Colli Aretini, le Colli Fiorentini, le Colline Pisane, le Montalbano, le Rufinà, et le Superiore). J'ai eu l'occasion de passer par d'excellents Chianti de cette appellation, et ce Terre de' Mastri n'est pas un mauvais vin, mais ce n'est pas non plus un bon vin. C'est un vin passe-partout, sans caractère propre, mais sans aucun trait qui puisse être choquant. Bref, un vin de grande surface de gros volumes, rien de plus, ni de moins.

dimanche, 25 novembre 2007

Azienda Agricola Luigi Scala

Il y a maintenant 1 mois, j'ai déposé une annonce sur ce site, qui est le site du commerce extérieur de l'Italie. J'y indiquais rechercher des fournisseurs italiens, notamment, évidemment, de vin. J'ai reçu beaucoup d'offres. Certains fournisseurs m'ont même envoyé des bouteilles de leurs productions gratuitement à titre d'essai, afin que je puisse les déguster. Je dois reconnaître que je ne m'attendais pas à ce genre de résultats
 
C'est ainsi que l'Azienda Agricola Luigi Scala, une entreprise de Calabre, m'a envoyé 5 de ses vins, que j'ai reçus vendredi dernier, le 23 octobre. J'ai profité de ce week-end pour déguster 2 de ces vins. Je vais juste en parler un peu, parce que les vins de la Calabre sont loin d'être les plus connus d'Italie, et c'est rien de le dire. Et de surcroît, ils n'ont pas une excellente réputation, même si il commence à se murmurer, ici et là, que les vins du Mezzogiorno commencent à prendre de l'ampleur. Cependant, en général, c'est d'abord la Campanie (région de Naples), et ensuite la Sicile, qui sont citées en exemple.
 
f775a50a249e81661f361981d454a0d9.jpg
 


Briseo Bianco 2006 :
 
Vin blanc, constitué de 3 cépages, 1 connu de la planète entière, le Chardonnay, les 2 autres qui sont des cépages du sud  méditerranéen, notamment, le Greco (cépage d'origine grecque à la maturation plutôt tardive...) et le Mantonico, cépage que, à titre personnel, j'essayai pour la première fois.
La robe de ce vin est d'un jaune très doré, peu fréquent pour un Chardonnay, couleur sans ancun doute due aux 2 cépages autochtones. Une couleur pour le moins très prometteuse que le bouquet confirme : des fleurs, mais surtout, des fruits jaunes bien mûrs, pêche, abricot, peut-être même de la figue, de l'amande, également.
Ce vin a été testé durant l'apéritif, et j'ai un instant qu'il soit un peut trop chargé pour ce moment du repas. Mais pas du tout : pas d'overdose de sucre du tout, une belle légèreté, une fraîcheur agréable, vraiment un vin très agréable, très original et bien marqué sud de l'Italie.
 
L'espresso 2007 lui a d'ailleurs mis la belle note de 15.5/20
 
 
Ciro Rosso Classico 2005 :
 
Vin rouge obtenu à partir du cépage Gaglioppo, encore un cépage grec. De toute façon, les grecs ont longtemps dominé le sud de l'Italie, et c'est d'ailleurs sans doute eux qui ont développé le vin en Italie. Bon, je ne vais pas trop m'attarder car ce vin présente assez peu d'intérêt. Pas désagréable, non, juste une certaine absence de caractère sur laquelle il est peut-être bon de ne pas trop insister...
 
A suivre avec les prochaines dégustations de ce vigneron... 
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu