Avertir le modérateur

mardi, 13 mai 2008

Le financement : enfin une avancée concrête ?

Enfin, une avancée concrête dans ma quête aux financements pour monter mon bar à vins italiens. Rappelez-vous, on en était resté à la nécessité de convaincre un organisme associatif spécialisé dans l'accompagnement de la création d'entreprise de me suivre afin de déclencher (espérons) la garantie d'OSEO auprès de la banque. Je suis donc passé en commission mercredi 7 mai à 18h. vers 20h30 environ, on m'appelait pour me dire que mon dossier était accepté, avec prêt complémentaire remboursable sur 3 ans correspondant à 10% de la somme demandée aux banques, plus accompagnement par des "professionnels de la professions".
 
1762496351.JPG
Il va donc refalloir faire passer le dossier par OSEO

mardi, 22 avril 2008

Tout cela va-t-il se conclure un jour ?

Mmmmhhhhhh.... Bon... Mon local... C'est toujours en cours. Il faut que j'obtienne un petit coup de pouce d'une association nantaise qui peut permettre d'obtenir une garantie OSEO et donc le OK de la banque. Je devrais passer en commission d'ici à la fin du mois d'avril, peut-être...
Mais si je ressens l'utilité d'écrire un petit quelque chose sur ce sujet aujourd'hui, c'est quand même qu'un de mes amis s'est proposé pour mettre un peu de finances dans mon projet en tant qu'associé. Passif dans un premier temps, puis, éventuellement, s'il s'avère qu'il y a de la place pour deux, actif.
 
La proposition est tentante, cela va sans dire. Même si rien ne garantit qu'il y ait à terme de la place pour deux. Tout cela dépendra de la direction que prend cette affaire...
 
En tout cas, vous le constatez, ça avance. Ce qui est sûr, c'est que cela met du temps. Mais c'est normal, probablement, surtout en ces temps de prudence financière en France de la majorité des acteurs économiques. 

08:00 Publié dans Péripéties | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : local, financement

lundi, 31 mars 2008

Mais au fait, j'en suis où, de mon local ?

Ben oui, parce que parfois, il y a des nouvelles nouvelles à donner. La dernière fois que je vous en avais parlé, c'était le 8 mars. Pour bien comprendre l'évolution, je vous invite à vous reporter à ce lien du 8 mars. Comme des choses avancent (ou reculent, parfois), je refais un point.

Je suis donc allé voir le banquier du cédant, avec une proposition d'achat du fonds à 110% du CA au lieu des 115% sur lequel toutes les banques m'ont dit non. Comme je vous l'avais dit, je n'y croyais guère, mais il s'agissait de montrer au cédant que nous avions exploré toutes les pistes avec la meilleure volonté du monde.

10 jours après notre entretien avec le banquier, celui-ci m'a confirmé qu'il ne suivrait pas, comme je m'y attendais. Avec le blabla habituel, bien sûr. Bref. Je retourne voir les cédants, flanqué de mon intermédiaire qui mène la discussion. On en arrive au fait qu'ils acceptent de céder leur fonds de commerce pour 100% du CA. Voilà. Nous avons repris contact avec 3 banques. Rien ne garantit qu'elles suivent, même à ce prix, mais les chances augmentent considérablement. Je viens de perdre 2 mois minimum, et de gagner quand même un peu d'argent au passage...

Bon, maintenant, nous attendons les réponses, et le fait de partir mercredi pour l'Italie n'est pas une mauvaise chose, cela permet de tromper son impatience 

samedi, 08 mars 2008

Mon emplacement, mes banques : mise à jour

Je me disais que cela faisait un moment que je n'avais pas évoqué les aléas de ma création d'entreprise. C'est l'heure, suffisamment de choses se sont passés pour que je puiss faire une note substantielle.
Je vous avais donc laissé sur le fait que les cédants du fonds de commerce avaient envie de faire un tour de table pour voir si en baissant le prix de leurs fonds, une banque suivrait. La rencontre entre un des cédants, notre intermédiaire et moi a eu lieu mardi dernier, le 4 mars. Vous vous rappelez les conditions ?
 
1ère étape : début décembre, je visite le fonds. Le prix demandé est 140% du CA dégagé par l'établissement.
2ème étape : mi-décembre, je fais une proposition à 100% du CA
3ème étape : avant Noël, les cédants font une contre-proposition à prendre ou à laisser à 115% du CA
4ème étape : après Noël, j'accepte la contre-proposition
5ème étape : mi-janvier, on signe le compromis de vente avec clause suspensive d'obtention du prêt
6ème étape : février, je vais voir 4 banques avec mon intermédiaire, 2 autres seul
7ème étape : fin février, toutes les banques m'ont dit non, mais 2 d'entre elles sont prêtes à me suivre si le cédant vend son fonds à 100% de son CA
 
Et donc, rencontre. Le cédant n'est pas très content, cela peut se comprendre. Il a l'impression qu'on cherche à lui mettre le couteau sous la gorge en le forçant à vendre à un prix auquel il ne veut pas vendre. Il demande à ce qu'on resoumette le dossier à son propre banquier (qui appartient à une banque qui a refusé mon projet, mais une autre agence) avec un prix à 110% du CA. Je n'y crois pas et notre intermédiaire non plus, mais pour faire preuve de bonne volonté, on va aller le voir, ce banquier.
Et après, on recommencera à négocier avec le cédant... Mais je doute qu'il accepte de tomber à 100% du CA.
 
Affaire à suivre et, en attendant, j'ai déjà visité un autre emplacement...

mardi, 26 février 2008

Rien n'est jamais perdu...

Je ne crois pas au destin, en revanche je dirais que la vie est décidément pleine de rebondissements inattendus. Hier, j'ai appris que les propriétaires du fonds de commerce dont les banques m'ont refusé l'achat étaient disposés à effectuer un tour de table avec les banquiers intéressés pour voir à quel prix les banques accepteraient le dossier. Si un terrain d'entente pouvait être trouvé, les refus initiaux des banques auraient alors été au bout du compte tout à mon avantage. Bon, nous n'y sommes pas, il faudrait que le prix maximum des banques rencontre le prix minimum des vendeurs, ce qui n'est pas acquis. Mais tout cela signifie cependant que le fonds de commerce soit difficile à vendre au prix auquel j'était disposé à l'acheter.
 
Donc, voilà, reprise des activités pour mon bar à vins italiens. 

08:47 Publié dans Péripéties | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : local, financement

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu