Avertir le modérateur

samedi, 23 août 2008

Vrai retour après un faux départ

348965517.jpgEn fait, ce n'est ps que j'étais vraiment parti, mais je n'étais pas non plus complètement là, avec des vraies fausses vacances, détendantes, sans être forcément reposantes, pas vraiment prévues, quoique bienvenues, j'ai un peu délaissé mon blog, sans doute pour la plus longue période de la courte existence de ce blog. Désolé pour mes fidèles lecteurs, de ne pas vous en avoir averti au préalable, mais je pensais pas que j'allais laisser cet endroit en friche aussi longtemps. En même temps, en plein coeur du mois d'août, je n'ai sans doute pas manqué à grand monde...

Mais désormais, je suis là, et bien là, et à fond pour la dernière ligne droite précédent l'ouverture de mon bar à vins italiens, avec au programme, les informations du chantier, quelques compte-rendus de dégustations (bien que n'étant pas allé en Italie, j'ai quand même pu déguster quelques bouteilles originaires de ce divin pays, offertes en cadeau où à titre d'échantillon), les avancées diverses, des réflexions en vrac, tout ça tout ça.

16:14 Publié dans Blog on blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances

mardi, 05 août 2008

Le trafic de juillet 2008

Perpétuons cette tradition du point mensuel sur mes statistiques, le mois de juillet étant terminé.

On commence évidemment par les résultats bruts de mon trafic :

  • 2.266 visites (+69%)
  • 3.074 pages vues (+59%)
  • 1,36 pages par visite (-6%)
  • 52 secondes par visite (+2%)
Les données sont donc nettement en augmentation concernant la partie volume (visites, +69% et pages vues, +59%). Cette progression ne se fait pas trop au détriment de la qualité de ce trafic : certes le nombre de pages par visite est en baisse (-6%), mais la durée de chaque visite est en légère augmentation (+2%). Par ailleurs, en trafic, le blog a réalisé sa meilleure performance depuis janvier, mois où mon blog avait été dopé aux hormones googliennes avec des mots-clés générateurs de trafic comme Sarkozy et Hilton. Par ailleurs, mois après mois, c'est le 4ème mois en progression d'affilée, ce qui est également une bonne performance.

Quelle est donc l'origine de cette nouvelle excellente performance ?

Mon assiduité, exprimée en posts / jour, est en baisse de 24% par rapport au mois de juin, ce qui tend à montrer que ce n'est pas mon activité sur ce blog qui a boosté mes stats. Il y a par ailleurs un jours de plus dans le moi, soit 3% de plus, mais  là encore, ce taux est faible comparé à la progression de visites de 69%. Donc, la clé n'est pas là.
On note en revanche une explosion de mes visiteurs fidèles (ceux qui sont revenus au moins 2 fois) : nous sommes en effet passés de 148 à 267 fidèles (+80%), ce qui est mon record depuis la création de ce blog. On trouve là une premère explication, mais cela ressemble plus à un symptôme qu'à une véritable cause.
Pour ce qui concerne les sources de trafic, voici la répartition :
  • accès directs : 201 (+50%)
  • sites référents : 1.184 (+105%)
  • moteurs de recherche : 881 (+40%)
Donc, ce mois-ci, ce sont les sites référents qui ont drainé mon trafic, et de loin, même si toutes les sources apparaissent en nette progression.
Voici d'abord le Top 10 des sites qui m'ont attiré des lecteurs :
  1. 20 minutes (879 visites, +115%, stable dans le classement)
  2. la pipette aux quatre vins (32 visites, +540%, +8 places)
  3. viadeo (19 visites, +58%, stable)
  4. yahoo mails (13 visites, +44%, +1 place)
  5. wikio (12 visites, +20%, -1 place)
  6. la passion du vin (11 visites, pas de source avant juillet)
  7. vinsurvin (10 visites, -55%, -5 places)
  8. 1001 vins (9 visites, pas de source avant juillet)
  9. netvibes (6 visites, pas de source avant juillet)
  10. hotmail (5 visites, pas de source avant juillet)
Cela continue, 20 minutes est loin devant, et, au sein des sites référents, il est indéniable qu'il a contribué pour une large part au gonflement de mon trafic, notamment grâce à la une qu'ils ont fait suite à mon sujet sur la licence IV.
Concernant les mots-clés, voici le palmarès :
  1. enrico bernardo (28 entrées, +600%, +7 places)
  2. il vino (15 entrées, +36%, stable)
  3. pipotron (15 entrées, +1400%, ré-entrée dans le top 10)
  4. enoteca (10 entrées, +0%, -1 place)
  5. david cobbold (5 entrées, +67%, entrée dans le top 10)
  6. il vino d'enrico bernardo (5 entrées, -17%, -1 place)
  7. cépages siciliens (4 entrées, pas de source avant juillet)
  8. nero enoteca (4 entrées, -33%, -2 places)
  9. restaurant il vino (4 entrées, pas de source avant juillet)
  10. vignobles siciliens (4 entrées, pas de source avant juillet)
Mon blog continue de plus en plus d'aboutir par le biais de mots-clés pertinents par rapport à mon thème de prédilection. Cependant, comme le mois dernier, c'est ma note sur Enrico Bernardo, meilleur sommelier du monde, italien, et initiateur du restaurant "Il Vino" à Paris, qui attire le plus de client sur les moteurs de recherche, ce qui reste un peu étonnant, pour une note datant de mars.
Bon, pour finir, le top 10 des notes les plus lues :


L'intrus : ma note sur "Il Vino", la seule que je n'ai pas écrite en juin (écrite en mars...). Google doit fonctionner en effet boule de neige, sur ce coup-là...

18:46 Publié dans Blog on blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : trafic, blog, stats

vendredi, 25 juillet 2008

Retour sur rencontre nantaise

1380209617.jpgVoilà, nous l'avons fait. En début de semaine, je vous faisais part de cette rencontre autour d'une bonne table, simple et de bon goût, impliquant Yannick Poirrier, Philippe Rapiteau, et moi-même, au restaurant les Bouteilles, à Nantes (c'est pas nous sur la photo de gauche...).
 
On peut dire que la soirée s'est agréablement déroulée. J'ai eu affaire à 2 vrais spécialistes du vin français (mais pas que, loin s'en faut), ce que je ne suis pas, ayant connu mon vrai éveil au vin en Italie et donc ayant plus de connaissances avant tout sur les vins de ce merveilleux pays, merveilleux sauf quand ils nous battent en match de football à caractère éliminatoire. En tout cas, j'ai écouté et j'ai appris beaucoup de leurs visites, rencontres, coups de coeur, mais aussi de leur vision du vin.
 
Bref, nous devisâmes gaiement dans la douce fraîcheur d'une belle soirée d'été nantaise.
 
Philippe et Yannick m'avaient tous deux apporté une bouteille italienne de leur goût. Quant à moi, en bon goûjat (j'ai un doute sur l'emplacement du chapeau chinois, là...), je n'avais rien apporté, mais sachez tous deux que je n'oublierai pas et saurai me rattraper en temps et en heure.
 
Je ne résiste pas à la tentation de voler des photos issues des compte-rendus de mes 2 camarades de bouteille (avec modération) pour vous montrer leur trogne (si vraiment vous voulez voir la mienne, allez la voir chez eux, je n'ai pas encore atteint ce stade de narcissisme) :
 
Yannick
1236130064.JPG
 
 Philippe
 
1939200499.JPG
 
Passez voir leurs notes respectives sur cette soirée, ils vous parlent avec force détail des bouteilles que nous avons eu le loisir de soumettre à nos papilles. En attendant, ne croyez pas tous ce que certains journalistes, politiques et autres experts vous racontent : internet n'est pas l'antichambre de l'enfer, la toile permet tout un tas d'aventures fabuleuses, intéressantes, instructives... Il est ce qu'on en fait... Bon, j'arrête, je deviens trop lyrique, moi.
 
 
 
 

mercredi, 23 juillet 2008

J'ai trouvé un compte-rendu de dégustation : Salice Salentino Riserva 2003

1627145847.JPGUn québecois dont mon netvibes contient les flux du blog, auteur du blog le tire-bouchon, a récemment publié un compte-rendu de dégustation. Il s'agit d'un Salice Salentino Riserva 2003 de chez Cantele.
 
Vous avez le choix : soit vous allez voir le compte-rendu de dégustation directement parce que vous êtes super forts en vins italiens et donc vous n'avez pas besoin d'éclairages supplémentaires, soit vous lisez mon introduction à ce vin afin de mieux comprendre de quel type de vin il s'agit.
 
Salice Salentino, c'est une DOC (l'équivalent AOC, je le rappelle) depuis 1976. C'est plutôt désormais une ancienne DOC, donc. Elle est située dans les Pouilles, vous savez, le talon de la botte. Elle est située au sud des Pouilles. On est bien au sud de l'Italie, pas de doute. Sur la carte ci-dessous, la petite tâche orange au milieu du vert des Pouilles, c'est la délimitation de la DOC.
1009789975.jpg
Commençons par dire que quand on parle de Salice Salentino, on peut parler de rouge, de blanc, de rosé, d'aleatico dolce (doux), d'aleatico liquoroso dolce (liquoreux doux...) ou de Pinot bianco. Donc, 6 typologies de vins différentes. En l'occurrence, on parle de rouge, donc on va se contenter du Salice Salentino rosso pour aujourd'hui, ce qui fera déjà une belle note. Le Salice Salentino rosso est constitué pour un minimum de 80% du cépage negroamaro. Ce cépage est vraiment le dominant de la région et est, comme pas mal de cépages italiens, probablement d'origine grecque.
955643174.JPGChose assez rare dans le nom d'un cépage, il donne une indication basique mais représentative des caractéristiques du cépage : une robe plutôt sombre (même si les vinifications peuvent maintenant beaucoup jouer sur les couleurs) et une finale en bouche tendant vers l'amertume. Dans les caractéristiques, on peut rajouter que ce cépage est très fruité, et qu'il est en principe suffisamment acide pour permettre au vin de conserver un équilibre intéressant en dépit de la chaleur parfois torride de cette zone.
Le negroamaro est la plupart du temps complété par de la malvasia nera de lecce ou de brindisi, cépage souvent utilisé en complément dans de nombreuses appellations.
 
En l'occurrence, on obtient donc un vin en général rustique mais malgré tout très arômatique et plutôt équilibré. Ce sont des grosses tendances, deux vignerons peuvent toujours obtenir deux résultats radicalement différents sur une même DOC, c'est évident. Les tendances actuelles sont de rechercher la concentration et l'explosivité, même si peu à peu, lentement, certains domaines s'éloignent de ce phénomène pour proposer des vins plus subtils.
 
Précisons que là, il s'agit d'un Riserva (réserve), ce qui signifie quasi systématiquement qu'il a vieilli 2 ans avant la commercialisation.
 
Finissons avec un petit point sur Cantele, les producteurs de cette bouteille, en indiquant qu'ils ont plutôt bonne réputation et qu'ils sont notamment connus pour ne pas sacrifier la quantité à la qualité et vice versa. Si je vous dis que cette entreprise existe depuis les années 50 et qu'elle se transmet de génération en génération, serez-vous surpris ?
 
Allez, maintenant, allez voir le compte-rendu de dégustation

lundi, 21 juillet 2008

La magie du blogage (blogging ? blogation ?)

153503905.jpgDemain soir (mardi soir, 22 juillet), je vais à un dîner au restaurant "Les Bouteilles" à Nantes. J'entends d'ici le coeur des indifférents me sussurrer à l'oreille : "ON S'EN FOUT !!!!!". Et je les comprends ! Grand bien me fasse si je vais au restaurant demain, mais vous vous en tamponnez le nombril ! Certes.
Mon point n'est pas tant de vous faire part de ma vie privée (vous aurez noté qu'elle n'est guère évoquée dans ces textes) mais de m'extasier devant la capacité qu'a internet et son regroupement à l'infini recomposé par communautés d'intérêts à faire se rencontrer des gens qui n'avaient sans doute aucune chance de se rencontrer sans passer par un contexte virtuel.
Car -  et c'est là que je voulais en venir - je vais demain dîner avec Philippe Rapiteau et Yannick Poirrier. Mais qui sont-ce ? Des membres de la communauté francophone des blogueurs sur le thème du vin. 
 
Philippe Rapiteau tient un blog dénommé "la Pipette aux quatre vins". Il y évoque ses rencontrs vinicoles, ses coups de coeurs vineux, sa propre activité dans le domaine. Philippe m'a déjà fort aimablement fait parvenir un livre qui pour moi, sera comme une sorte de bible, puisque ce livre récapitule en français toutes les DOC et DOCG italiennes. J'ai beau être quasi bilingue, le français reste ma langue naturelle, et pour ça, j'en serai éternellement reconnaissant à Philippe.
D'une façon ou d'une autre, Philippe connaît Yannick Poirrier, le tenancier québecois de 1001 vins. Moi, à titre personnel ou professionnel, dois-je admettre cette carence : je ne connaissais pas Yannick Poirrier avant que Philippe ne m'invite à profiter du passage de Yannick en France pour dîner entre oeno-blogueurs sur Nantes.
 
Du coup, ni une ni deux, c'est parti !!!! 

21:56 Publié dans Blog on blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blog

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu