Avertir le modérateur

jeudi, 28 août 2008

Un petit Negro ?

Philippe Rapiteau, lors de notre rencontre récente, m'avait généreusement offert une bouteille de Sudisfà 2002, de chez Negro, un de ses amis, et comble du bonheur, producteur piémontais de haute réputation. D'où le titre un peu racoleur, j'en conviens, je n'en suis pas très fier.

8308108.jpgDonc, commençons par ce fameux producteur, Negro, prénommé Angelo (J'adore ces petites photos, rien que les regarder, ça donner envie !).

En fait, l'histoire a déjà quelques années, voire plus, puisqu'elle commence en 1670 avec Giovanni 1837812524.jpgDomenico Negro, deuxième du nom. C'est là que ce-dernier devient propriétaire de vignes à l'endroit même où ils sont encore situés de nos jours, à Monteu Roero. Depuis, ils ont toujours été plutôt synonymes de qualité, et ceci ne semble pas se démentir aujourd'hui.

Leur production la plus importante est, pour 50% de la superficie, le cépage blanc arneis, un cépage autochtone très représenté dans la zone. On trouve ensuite le nebbiolo, pour 25%, le roi du Piémont, qui donne dans cette zone, l'appellation Roero.

Le Roero Sudisfà est un peu la figure de proue de l'entreprise, produit pour 100% à partir de nebbiolo. Il s'agit en effet du vin pour lequel Negro est le plus réputé, même si on commence à parler sérieusement d'un autre de ses vins, le Roero Prachiosso.

1666653144.JPGMais passons à ce compte-rendu de dégustation en lui-même, le Roero Sudisfà 2002, en remerciant de nouveau Philippe de m'avoir permis cette dégustation (la photo n'est pas top, vous m'en voyez désolé, mais elle a le mérite d'exister).

La couleur de ce vin est d'un rouge assez sombre, avec parfois des reflets grenats. Le nez est très agréable, subtil et marqué à la fois, on y trouve des parfums de vin concentré, ce fameux sous-bois, de la cerise, des épices et puis de la vanille. Bien d'autres choses encore. En bouche, se confirme la concentration du vin, avec une première impression de très bel équilibre, les tannins sont tout comme il faut, les épices se retrouvent. Vraiment une très belle bouche. Et puis, en laissant passer quelques secondes, pour ma part, mais aussi certains de mes convives, est apparu une légère surdose de sucre, cassant un peu ce bel équilibre.

Cela étant, je reste sur une impression positive, car, une fois passé ce petit trop de sucre, on retrouve une finale agréable.

Une dernière fois, merci Philippe !!!

mercredi, 27 août 2008

Grosse lecture

985956864.JPGTiens, c'est sympa, en ce moment, je fais partie des blogs les plus lus de 20 minutes. Bon, la période explique peut-être ce trafic : peu de blogs réouverts, l'offre se réduisant, la demande se concentre sur l'offre restante. En même temps, la demande aussi est sans doute encore un peu restreinte. Bref, je suis content, et je le dis.

mardi, 26 août 2008

Wine Spectator pris en flagrant délit de snobisme

1239456148.jpgOn rit on s'amuse chez les américains. Robin Goldstein est un critique de vins américain, dont l'un des chevaux de bataille est de mettre à mal tout le snobisme régnant dans le monde du vin, en particulier les plus chers, évidemment. Le Wine Spectator, que j'ai déjà évoqué parfois dans mon blog délivre régulièrement un Award of Excellence, une récompense visant les restaurants ayant la plus belle carte de vins (à condition que le menu soit aussi de bonne facture, même si ce n'est pas l'essentiel).

Robin Goldstein a inventé un faux restaurant : l'Osteria l'Intrepido, à Milan. Il a créé sa liste de vins et son menu de toute pièce, et a postulé pour obtenir l'Award of Excellence (250$ pour être candidat). Il l'a obtenu. Jusqu'ici, ça ressemblerait plus à une gentille entourloupe qu'autre chose : les critiques du Wine Spectator ne se sont pas intéressés de savoir si le restaurant existait vraiment, et, de façon évidente, ne sont pas allés vérifier sur place. Ceci ne démontre que l'appât du gain, ce qui n'est guère condamnable et ne témoigne que de la faible valeur de cet Award of Excellence.

Mais là où ça devient nettement plus rigolo, c'est quand Goldstein, sur son site, nous explique comment est constituée sa carte. Il l'a truffée de vins très mal notés par le Wine Spectator himself.

Ainsi, l'Amarone classico 1998 Tedeschi, vendu pour 80€, a obtenu la note de 65/100 avec pour commentaire : "Pas propre. Empeste le réglisse".

Le Barolo riserva 1982 Bruno Giacosa, vendu 250€, a obtenu 72/100 et pour commentaire : "tanins agressifs âcres et rudes".

Et tout le reste est à l'avenant. Bref, le coup est réussi et il est magistral. Quant à Wine Spectator, ils ont gagné le droit au ridicule. Allez voir le petit site ou Goldstein explique son magnifique hoax : Osteria l'Intrepido di Milano.

dimanche, 24 août 2008

Je vends du mobilier de bar pas cher !

En achetant mon fonds de commerce, j'ai aussi hérité de tout le mobilier de bar qui allait avec, c'est la règle. Il est en bon état, mais il ne correspond en aucun cas à ce que je souhaite faire. J'ai réfléchis à ce que je voulais en faire, et il m'apparaît clairement que je n'ai qu'à le vendre, car il peut encore servir.

Je profite donc de la tribune de mon blog pour faire cette mise en vente. Je soumets donc à la vente :

  • 40 chaises
617080920.jpg
  • 12 tables carrées
1296983564.jpg
  • 4 tables rectangulaires
1045314987.jpg


  • 3 tabourets hauts

1596675544.jpg


Voilà, je lâche tout pour un prix très raisonnable que je n'ai pas encore fixé. Faites-moi des propositions, je ne serai pas gourmand...

18:55 Publié dans Péripéties | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : mobilier, bar, local

samedi, 23 août 2008

Vrai retour après un faux départ

348965517.jpgEn fait, ce n'est ps que j'étais vraiment parti, mais je n'étais pas non plus complètement là, avec des vraies fausses vacances, détendantes, sans être forcément reposantes, pas vraiment prévues, quoique bienvenues, j'ai un peu délaissé mon blog, sans doute pour la plus longue période de la courte existence de ce blog. Désolé pour mes fidèles lecteurs, de ne pas vous en avoir averti au préalable, mais je pensais pas que j'allais laisser cet endroit en friche aussi longtemps. En même temps, en plein coeur du mois d'août, je n'ai sans doute pas manqué à grand monde...

Mais désormais, je suis là, et bien là, et à fond pour la dernière ligne droite précédent l'ouverture de mon bar à vins italiens, avec au programme, les informations du chantier, quelques compte-rendus de dégustations (bien que n'étant pas allé en Italie, j'ai quand même pu déguster quelques bouteilles originaires de ce divin pays, offertes en cadeau où à titre d'échantillon), les avancées diverses, des réflexions en vrac, tout ça tout ça.

16:14 Publié dans Blog on blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu