Avertir le modérateur

dimanche, 13 juillet 2008

Le Montepulciano d'Abruzzo d'Umani Ronchi

J'étais dans un de ces restaus, la semaine dernière, d'inspiration méditerrannéenne, permettant de revisiter la cuisine française à la sauce hispono-ritalo-grecquienne etc. Les plats font souvent figure d'authentiques promesses à les lire, mais, relativement fréquemment, me laissent un peu sur une certaine déception. Ce n'est pas mauvais, non, mais l'explosion de saveurs n'a pas forcément lieu. En l'occurrence, sans avoir passé une mauvaise soirée, je n'ai pas sauté sur mon siège face à l'évidence de la cuisine proposée. Bon, je dois dire que je suis un peu agacé par ces restaurants qui valent aussi un peu par leur ambiance un peu loungesque et qui, finalement, se remplissent un peu par un effet mode.
 
380622694.jpgMais en fait, mon propos n'est pas là. En effet, je suis là pour évoquer plus précisément la bouteille que j'ai choisie : un Montepulciano d'Abruzzo de chez Umani Ronchi. J'avais déjà présenté un compte-rendu de dégustation d'un Montepuciano d'Abruzzo, et d'ailleurs, pour les ceusses qui s'interrogent, j'en avais profité pour bien opérer le distingo entre le Montepulciano d'Abruzzo et le Vino Nobile di Montepulciano. 
Mais pourquoi encore un Montepulciano d'Abruzzo, me direz-vous ? Je pense qu'on se rend bien compte de la qualité des vins d'un pays ou d'une région par les meilleurs vins de l'entrée de gamme en termes de prix. Je cherche donc à goûter un vin parmi les moins chers pour m'illustrer à moi-même ma propre théorie : les vins italiens sont bien mal représentés en France. Or, le Montepulciano d'Abruzzo est souvent dans les moins chers. J'ai donc opté pour celui-ci.
 
Et ma théorie n'a pas été vraiment confirmée : ce vin est d'honnête facture. Elle n'a pas non plus été infirmée : elle ne rend pas curieux d'en connaître plus sur les vins italiens. Donc voilà : un vin doux, d'une appréhension aisée pour tous palais, mais présentant cependant peu de caractère, peu de puissance. Un vin certes équilibré, dans lequel les grands principes d'un vin adapté au marché sont réunis : un peu de boisé, peu de tanins, sympathique, agréable, mais au final ne laissant pas un grand souvenir.
 
D'ailleurs, sans mes notes, je ne crois pas que j'aurais pu en garder quelque chose. Et puis, je fais le malin, mais qui dit que j'arriverai à faire mieux ? Bon, en tout cas, je l'espère quand même... 

Commentaires

pour plus d'information je vous invite à goûter des montepulciano d' abbruzzo de viticulteurs tel que valentina, masciarelli, pasetti, i fauri , ct..vous verrez que vous êtes tout à fait à côté de la plaque.
c'est comme si par exemple je voulais me faire un'idée sur les vins du Languedoc Roussillon, j'irais dans un routier de la banlieu de Strasbourg.
la dènomination montepulciano d'abruzzo est générique. la plupart des vins que je cite rivalisent sur le plan organoleptique avec des crus classé du Bordelais.
je reste à votre disposition pour des renseinements complémentaires.

Écrit par : Remo | jeudi, 17 juillet 2008

Remo : vous vous méprenez, mon ami ! Où avez-vous vu que je malmenais l'appellation Montepulciano d'Abruzzo ? Tel n'est pas mon propos, loin s'en faut. Je dis juste, et si je l'ai mal exprimé, je le reformule : je ne dénigre aucunement le Montepulciano d'Abruzzo. Je suis, comme vous, convaincu qu'au sein d'une appellation, on trouve du médiocre et de l'excellent (avec une échelle plus ou moins grande selon les appellations, cependant).
Je constate que ceux que des restaurants français ont bien voulu mettre sur leur carte ne sont pas les meilleurs représentants de la DOC en question (et pourtant, en l'occurrence, il ne s'agissait pas d'un routier de banlieue).

Si, malgré ces précisions, vous considérez que je reste à côté de la plaque, n'hésitez pas à me le faire savoir.

Cela étant dit, je constate que vous êtes un fervent défenseur de la cause du Montepulciano d'Abruzzo, et je m'en félicite.

Écrit par : armel | jeudi, 17 juillet 2008

je défends à longueurs d'année (+/-30 ans ) le travail des viticulteurs dignes de ce noms qu'ils soit européens ou autres.
Il est certain que vouloir juger un vin étranger , de surcroit Italien, en France relève de la gageure. Vous n'ignorez pas la crise que le monde du vin traverse deppuis qqs temps. Les rares restaurateurs qui osent mettre qqs vins Italiens à leurs cartes sont preuves d'héroisme, ils courent le risque de se faire dynamiter. Il y a déjà une rivalité féroce entre région vini viticole française, sans en rajouter avec les vins étrangers. Demandez à un médocain ce qu'il pense d'un vin d'alsace par ex. et vous verrez le résultat.
J'ai la chance de vivre en belgique , pays non producteur, le climat est plus propice , plus objectif, aux comparaisons.
Je termine en acceptant volontier vos explications.
Bien à vous, votre vignoble individu.

Écrit par : remo | jeudi, 17 juillet 2008

en voulant aller trop vite et je m'apperçois que je fait des fautes ,

Écrit par : Remo | vendredi, 18 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu