Avertir le modérateur

dimanche, 15 juin 2008

Un vin sicilien : Nero d'Avola IGT 2005 - Casa Catelli

931219871.JPG J'ai "tasté" pour vous une bouteille de Nero d'Avola, de chez Casa Catelli. Casa Catelli, c'est une maison basée en Toscane, oui, mais qui possède des terres dans le sud de l'Italie, Pouilles, Basilicate et Sicile et un peu dans le nord, en Vénétie. Le concept de cette maison est de ne proposer que des vins typiques des terres qu'ils possèdent. Et, en Sicile, le Nero d'Avola, c'est le cépage rouge le plus représenté (15% des vignes), et c'est celui avant tous les autres sur lequel misent les siciliens pour améliorer leur image. A ce jour, en effet, seulement 15% de la production sicilienne finit en bouteille, ce qui est relativement peu.
 
Le nero d'avola, en principe, est un vin assez fort, corpulent. On a d'ailleurs longtemps considéré qu'il l'était trop pour se frayer une place dans les meilleurs vins et c'est pour cela qu'on a commencé par faire évoluer le cépage pour lui trouver une variante qui, notamment, diminue le taux d'alcool et augmente l'acidité. Par ailleurs, d'aucuns tentent de surcroît de l'accomoder avec d'autres cépages pour l'amadouer. En l'occurrence, dans celui-ci, on a mis pour 15% de cabernet-sauvignon, ce qui a effectivement pour effet de contribuer à la création d'un breuvage moins abrupt.
 
563300913.jpgOr donc, que donne ce nero d'avola là (vous noterez cet effet d'expression qui prend toute son ampleur quand on le dit à voix haute...) ? Une couleur brique aux tonalités relativement claires, caractéristique du cépage majoritaire. Des parfums intéressants de fruits bien mûrs et d'épices, une touche de soleil, mais on se dit rapidement que ce ne sont pas des saveurs reflétant une grande originalité, plutôt l'objectif de donner des repères au client tentant de rentrer en contact avec le nero d'avola. Mais le nez reste agréable et promet un vin corsé. Je n'ai pas de préférences spécifiques pour les vins corsés, mais quand je cherche à déguster un vin de ce style, c'est bien parce que c'est de cela dont j'ai envie. Et au bout du compte, on aboutit à une déception, un vin qui n'est finalement pas si puissant que ce qu'il promettait, peu de tanins, donc sans doute peu de vieillissement possible. Ce n'est pas désagréable, et ce n'est pas non plus un vin spécialement léger, cependant, j'ai l'impression qu'avec ce vin, on a quand même cherché à répondre à une demande avant de proposer une offre. Peu de finale par ailleurs.
 
Je suggère quand même d'essayer ce vin en accompagnement de penne all'arrabiata. Un peu décevant, pour un vin vendu plus de 10€ dans le commerce.
 
Une remarque : vous noterez l'étiquette, qui sans casser l'image "noble" du vin, propose un beau design, quelque chose d'agréable à l'oeil. Vous me direz que ce n'est que du marketing, mais parfois, dans la jungle des étiquettes en linéaire, pour un curieux s'y connaissant peu, une belle étiquette peu déclencher l'achat. Les français ont encore de la peine avec ça, même si ça s'arrange. Mais cette nécessité qu'ont les français de mettre un château sur leurs étiquettes tend à m'agacer un peu, parfois. 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu