Avertir le modérateur

mardi, 29 avril 2008

Les vins italiens par Emmanuel Delmas

1979264582.JPGEmmanuel Delmas, sommelier - blogueur, a récemment fait une note sur les vins italiens, ou plutôt sur le vin italien : la classification des appellations, les spécificités, les cépages, les régions. C'est une bonne introduction au vin italien, allez donc la lire. Après revenez chez moi, si vous voulez approfondir le sujet...
Ceci dit, si vous êtes un amateur de vin et que vous ne connaissiez pas son blog, n'hésitez pas à le bookmarker, le netviber, que sais-je. C'est accessible et varié.
  

lundi, 28 avril 2008

Un Gaja en dégustation

83008b36f5e01638f342d2365d411261.jpg
 
Veuillez me pardonner pour cette interruption volontaire de blogage ces 4 derniers jours. Un petit manque de motivation passager, mais cela va revenir. En attendant, voici un point sur la dégustation d'un cru toscan que j'aurais dû faire depuis un moment. J'ai rencontré récemment, par l'intermédiaire de mon blog, Eric Morlot, de Vins du Monde. Nous nous étions donnés rendez-vous à La Provence, un vrai bar à vin sur Nantes (les purs bar à vins, c'est-à-dire, qui ne fassent pas avant tout restaurant, sont rares, sur Nantes).
 
Mon interlocuteur m'a fait découvrir certains des flacons italiens que sa société importe et que la Provence vend. Parmi ceux-ci, je voulais faire un petit focus sur le Promis 2001, de Ca' Marcanda, la maison toscane de Angelo Gaja, avant tout - très - connu pour ses vins piémontais et pour son côté précurseur dans le vin italien, mais qui a voulu, il y a désormais une quinzaine d'année, proposer son vin toscan. Il a acheté cette propriété dans l'une des zones les plus reconnues pour ses grands vins en Toscane, la zone de Bogheri. En l'occurrence, très précisément, à Castagneto Carducci, quelque part entre Sassicaia et Ornellaia...
 
5e11f5c122b5961637b9a1910efb31aa.jpgLe Promis est un assemblage de 3 cépages, merlot, syrah et sangiovese. Les 3 cépages sont vinifiés séparément, pour être ensuite regroupés vers février et un petit tour d'1 an en barrique. Ce vin datant de 2001, donc, propose un nez agréablement fruité, allongé d'un côté toasté relativement léger, de même qu'une certaine minéralité.donc plutôt agréable. En bouche, on retrouve les fruits (mûres, si mes souvenirs sont bons, notamment), le poivre provenant sans doute du syrah, une rondeur sans surgras, un beau velouté sans lourdeur, des tannins en douceur montrant que ce millésime à mon avis est quasiment arrivé au bout de son vieillissement. Une finale un peu alcoolique, peut-être ? A peine...
  
Un bon super toscan, donc...
 
Merci donc à Eric ainsi qu'à son amie Coco ! 
 
 

mercredi, 23 avril 2008

Vinitaly : visite de la Sardaigne (suite et fin)

bf874ec16614f007893c1da0cdeea879.jpg
 
A Vinitaly, je l'indiquais dans cette note, j'étais à la recherche de petits crus sardes intéressants. J'ai donc trouvé Sedilesu, mais auparavant, j'ai trouvé une honnête cantine sociale proposant divers types de Vermentini : la Cantina del Vermentino Monti. Situé au nord de la Sardaigne, non loin de la côte d'émeraude, les plages sardes les plus prisées par les touristes.
Comme son nom peut l'indiquer, j'étais venu vers cette cantine à la recherche de ce Vermentino, qui sans être un grand vin, me semble important de figurer dans une cave se voulant spécialiste du vin italien.
 
J'ai donc dégusté quelques Vermentini di Gallura :
 
8287777c33ff7e57403a7ed97005da58.jpgA commencer par un Arakenà Vermentino di Gallura DOCG Superiore. Un Vermentino de vendanges tradives poussant dans un climat chaud et un sol granitique. Il présente une couleur jaune très chargée, typique d'une vendange tardive, et propose des odeurs de fruits d'été, tels que la pêche ou l'abricot, mais aussi du romarin, et puis ces odeurs typiques d'une fermentation en fûts comme la vanille ou le réglisse. Au goût, on rentre sur une petite acidité qui n'est évidemment pas choquante pour un Vermentino, une belle minéralité, et en même temps un petit côté gras qui allonge la bouche. On commence plutôt bien, avec un vin qui n'est pas quelconque du tout.
 
Puis, on continue avec un Funtanaliras Vermentino di Gallura DOCG. On rentre dans un Vermentino plus931e3a499cbd7f6b21247ddca470ae0e.jpg classique, c'est-à-dire qu'il n'est pas récolté en vendange tardive. Il est cependant cultivé sur les mêmes terres que l'Arakenà. En revanche, il ne passe évidemment pas en fûts. Evidemment encore, il offre une couleur jaune pâle qui n'a rien à voir avec l'Arakenà, et un bouquet simple de pêche, d'acacias et, éventuellement d'amande, quand le nez est bien ouvert. On est sur un Vermentino de facture classique qui passe bien à l'apéritif, ou sur un fritto di pesce, par exemple.
 
eff64d419759a02178d605b7715516a6.jpgOn passe alors à l'Aghiloia Vermentino di Gallura DOCG Superiore. La vinification, différente du Funtanaliras, donne à ce vin une couleur qui n'est quasiment plus jaune, mais tendant vert un vert très pâle. Une couleur très belle, ou, du moins, très originale. En tout cas, ce n'est pas une couleur que l'on retrouve fréquemment en France. Il propose un bouquet intense de Vermentino, avec une belle explosion des parfums décrits dans le Funtanaliras, et un goût bien sec, une profonde minéralité, alliée avec une certaine douceur. A boire en retour de plage...
 
Pour terminer, nous sommes allés sur un S'Eleme Vermentino di Gallura DOCG. La différence avec l'Aghiloia,be9563997d72291edb22740d92086c61.jpg c'est la date de récolte, un peu plus précoce pour le S'Eleme (1 à 2 semaines). Sinon, on est sur des procédures équivalentes. Cela donne une robe un poil plus foncé - mais un poil seulement, avec, comme différence olfactive, un peu de pomme venant se glisser dans le bouquet. Au goût, il est sans doute un peu plus simple à boire que l'Aghiloia, un peu plus velouté.
 
Il est évident que je n'ai pas besoin commercialement de tous ces Vermentini, mais, par exemple, un Funtanaliras, Vermentino classique, et un Aghiloia, Vermentino plus typique, pourraient constituer un bon ensemble. Et puis, cette cantine propose d'autres vins sardes, notamment des rosati (rosés) ou des frizzanti (mousseux) qui peuvent très bien compléter la commande... 

mardi, 22 avril 2008

Tout cela va-t-il se conclure un jour ?

Mmmmhhhhhh.... Bon... Mon local... C'est toujours en cours. Il faut que j'obtienne un petit coup de pouce d'une association nantaise qui peut permettre d'obtenir une garantie OSEO et donc le OK de la banque. Je devrais passer en commission d'ici à la fin du mois d'avril, peut-être...
Mais si je ressens l'utilité d'écrire un petit quelque chose sur ce sujet aujourd'hui, c'est quand même qu'un de mes amis s'est proposé pour mettre un peu de finances dans mon projet en tant qu'associé. Passif dans un premier temps, puis, éventuellement, s'il s'avère qu'il y a de la place pour deux, actif.
 
La proposition est tentante, cela va sans dire. Même si rien ne garantit qu'il y ait à terme de la place pour deux. Tout cela dépendra de la direction que prend cette affaire...
 
En tout cas, vous le constatez, ça avance. Ce qui est sûr, c'est que cela met du temps. Mais c'est normal, probablement, surtout en ces temps de prudence financière en France de la majorité des acteurs économiques. 

08:00 Publié dans Péripéties | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : local, financement

lundi, 21 avril 2008

Résultats du sondage : le retour de Berlusconi comme premier ministre italien est-il une bonne chose ?

Voici les résultats de mon dernier sondage, dont la question était : le retour de Berlusconi comme premier ministre italien est-il une bonne chose ? C'est important, commençons par le taux de participation. Alors, le sondage s'est Je cdéroulé du 11 au 18 avril 2008. Durant cette période, 183 visiteurs sont passés sur mon blog. 12 personnes ont voté. Eh bien, cela nous fait un beau taux de participation : 7%. C'est pas mal, c'est mon meilleur score. En même temps, je pense que cela vient de la conjonction de 2 phénomènes : d'une part, une affluence relativement moyenne sur mon blog, et d'autre part une question plutôt d'actualité sur laquelle tout le monde peut avoir un avis plus ou moins éclairé.
 
Or donc, voici les résultats ô combien attendus de mon sondage :
e3a5d801b38b9d239cb70e41ccba03d0.jpg
Toutes les réponses ont été cochées au moins une fois. C'est encore une grande première... Deux réponses, radicalement opposées, se dégagent, cependant. En effet, d'une part, la réponse "Certainement pas" obtient 4 votes, soit 33% des votes, et la réponse "Oui, absolument", en obtient 3, soit 25% des votes. Toutes les autres réponses sont à 1 vote, soit 8% des voix.
 
Sans vouloir remettre en cause le vote des italiens (de toute façon, avec mon ridicule sondage, je ne vois pas comment), je suis satisfait qu'une courte majorité relative se dégage en faveur du nom. D'un côté, je ne suis pas vraiment berlusconiste, pour peu que l'on me demande mon avis, donc la majorité relative me convient. Que cette majorité soit courte me convient également, car pour que nos amis transalpins choisissent il Cavaliere pour la troisième fois en une quinzaine d'année, il doit bien y avoir une raison que nous français n'arrivons pas bien à appréhender...
 
Allez, je ne résiste pas à vous laisser une video bien sympathique, révélatrice du côté jovial de Silvio. Au fait, le bras droit de Tony Soprano, dans la fameuse série des "Sopranos" s'appelle Silvio, et c'est la plus belle caricature d'italo-américain de la série. Est-ce un petit clin d'oeil ?
 
 
Et n'hésitez pas à répondre au nouveau sondage : les scandales secouant le monde du vin italien montrent-ils que la corruption y règne ou au contraire que la justice fait son travail ?
 
 
 
 
 
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu