Avertir le modérateur

mercredi, 09 avril 2008

Le Brunellopoli : à quoi bon ?

ef8b62d9c82813e7745d3142eb01822d.jpgLe Brunello di Montalcino, en France, n'est pas très connu. C'est pourtant l'un des vins italiens les plus fameux, les plus réputés et les plus chers, avec une reconnaissance internationale incontestable. Ce vin vient de plonger en plein scandale.
On apprenait courant mars 2008 que certains producteurs très réputés pour leur Brunello 2003 étaient l'objet d'une enquête du parquet de Sienne, avec mise sous séquestre de leur cave car on les soupçonnait d'avoir vendu du vin des Pouilles sous l'étiquette Brunello di Montalcino. Un scandale d'autant plus important que l'on parle d'un vin DOCG, donc soumis à des règles très strictes pour obtenir ce blanc-seing. Parmi les grands noms, on compterait a priori Frescobaldi, Casanova di Neri ou Antinori, des noms que vous devez désormais connaître si vous lisez régulièrement ce blog. Et même peut-être les connaissiez-vous sans avoir eu besoin de ce blog.
8c36d7269825faaffbe34f11b2a4a90b.jpg
 
 
Au fur et à mesure, les choses s'éclaircissent, mais on est loin de tout savoir : en tout cas, il semblerait bien que le vin des Pouilles n'a rien à voir, mais que le Brunello, un vin fait à partir du sangiovese (100% sangiovese, selon la loi italienne, pour obtenir la DOCG) aurait été allongé avec des cépages français (merlot, cabernet, notamment), ce qui n'est pas franchement mieux, la fraude restant de la même gravité si elle devait être avérée.
 
95bf552a37ab2ba82540534c48a9cadc.jpg
Bon, peu d'informations suintent du parquet de Sienne, mais la question que l'on pourrait se poser, c'est pourquoi faire ce mélange ? Le mauvais millésime 2003 peut-il expliquer cette fraude ? En même temps, vus les commentaires des critiques italiens, on ne peut pas vraiment considérer que cela ait eu un impact positif. A suivre, sans aucun doute, en tout cas, ce scandale alimente copieusement les blogs spécialisés... Toujours étonnant : on en parle dans tous les pays qui ont des auteurs de blogs auxquels je suis abonnés ou presque (italiens, américains, canadiens, suisses, belges), mais pas dans les blogs français... Ah, ce centrisme franco-français sur son propre vin... Et pourtant, on ne parle pas du premier vin de table venu !

Et ceci n'est que le premier des deux scandales frappant le monde du vin italien en ce moment. J'évoquerai l'autre scandale un de ces prochains jours...  Je vous le dis, en ce retour de déplacement professionno-hédoniste, il y a du pain sur la planche, et ce blog n'est que la face cachée de l'iceberg. 


Commentaires

Très intéressant pour les expats italiens passionnés par leur pays d'origine (ou tout simplement pour les amateurs de bon crus).

Écrit par : electra | mercredi, 09 avril 2008

Je suis content que cela puisse intéresser des italiens installés en France. Reste en ligne, je donnerai une suite à cette affaire qui a tous les jours des rebondissements.

Écrit par : armel | mercredi, 09 avril 2008

On s'aperçoit à travers ce document que pas un secteur n'échappe à la gangraine italienne : mafia, corruption et scandales en tout genre. Il n'y a qu'à voir avec les législatives qui se déroulent en ce moment. Pas un seul député n'est pas mêlé à un scandale. Sans compter la mouise économique que subit l'Italie. Joli pays, bon vin mais moeurs douteux.

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | samedi, 12 avril 2008

@ Vinsurvin alias Fabrice : tu as raison, les liens des politiciens avec la mafia ont toujours été très compliqués en Italie. Cependant, en dépit de ces problèmes faisant ressurgir ces accointances, j'ai le sentiment que nos amis transalpins reviennent de loin.
Mais il y a encore du taf, c'est sûr, et m'est avis que ce n'est pas Silvio qui va chercher à mettre de l'ordre là-dedans.

En attendant, nous ne sommes pas blancs/blancs non plus, en France, même si la mafia est moins puissante, évidemment.

Écrit par : armel | dimanche, 13 avril 2008

Si l'on pouvais mettre un DOC a voc conneries
en france on serait les champions

vous melanger tout
vin
politique
mafia
pasta asciutta..

du moment que que ca chache
vous prenez votre pied

Si ce n est pas Berlusconi qui mettra de l'ordre la dedans
pourquoi vous ny allez pas vous
qui etes si honnetes

bon courage

Forza Italia

Écrit par : forza italia | lundi, 14 avril 2008

@ forza italia : je comprends votre colère, forza italia. En même temps, mon article n'est pas vraiment insultant pour l'Italie. Il a même été constitué essentiellement à partir d'articles italiens, et je me borne à décrire l'affaire du Brunellopoli.
Même si dans cette affaire, il n'est effectivement pas acquis que la mafia y soit mêlée, en revanche, dans l'affaire du Velenitaly, les soupçons semblent très forts, non ? Et ce n'est toujours pas moi qui le dit, mais vos confrères journalistes et oenophiles italiens.
Par conséquent, mélanger vin et mafia, en l'occurrence, ne me semble pas complètement aberrant. Et quant on parle mafia, il est dur de ne pas faire le lien avec avec la politique, qui devrait avoir pour but d'éradiquer ce fléau, non ?

Que signifie "du moment que ça chache ?"

Pour continuer, vous évoquez Berlusconi et nos doutes quant à ses capacités à lutter contre la mafia. Vous semblez nous reprocher d'en douter. En fait, je l'avoue, oui, j'en doute : en 5 ans de pouvoir, je vous serais gré de bien vouloir me citer au moins une mesure de Berlusconi pour lutter contre la mafia.

Pour terminer, vous nous proposez d'aller mettre de l'ordre nous-mêmes là-dedans. J'aime votre humour...
Et ce qui est sûr, c'est que je ne prétendrais pas que nous, français, sommes plus honnêtes que vous, italiens. C'est juste que votre mafia, parfois, elle se voit un peu plus que la notre.

Je comprends que vous réagissiez en ces termes, Forza Italia, le sujet est sensible, je le comprends. Je ne voulais pas heurter la sensibilité italienne, et mon article ne me semble vraiment pas insultant. Cela étant, vous êtes le bienvenu pour me contredire sur ce blog si vous le jugez utile.

Écrit par : armel | lundi, 14 avril 2008

Voilà, moi qui travail dans le monde du vin je suis inquiet de voir que l'on puisse tricher de cette façon et je ne dis pas ça car ce sont les Italiens qui sont mis en cause (on a qu'à penser au scandale de Duboeuf dans le Beaujolais). Mais plutôt au fait qu'il s'agit d'un cru prestigieux (vendu une petite fortune parfois) et que le client est pris pour un imbécile par ces "Grandes Maisons".

Écrit par : massilia | mardi, 15 avril 2008

Oui, effectivement, il y a de quoi être inquiet. En même temps, il y a de quoi être rassuré en partie, puisque, on le constate, certains scandales sont mis à jour.
Tout n'est pas perdu, non, tout n'est pas perdu...

Écrit par : armel | mardi, 15 avril 2008

Bonjour,
Je ne suis pas sur de comprendre, vous avez en projet une entreprise de vente de vins Italiens ? Vous voulez que je vous rappel les fraudes des francais....Scandale oui bien sur, ca prouve seulement que la justice italienne marche....mais votre démarche est autre...vous en voulez a qui ? vous êtes journaliste ? vous chercher votre place au soleil...mais les banques vous mettent a l'ombre...en tous cas vous n'êtes pas coherent ! Le vin est un metier ! salutation !

Écrit par : Cremisi | mardi, 15 avril 2008

@ Cremisi : que me vaut cette colère ? Je vais essayer de répondre point par point à votre commentaire.
Oui, j'ai en projet une entreprise de vente de vins italiens.
En effet, n'hésitez absolument pas à citer ici les fraudes des français. POur ma part, le thème que j'ai choisi pour ce blog, ce sont les vins italiens, donc je parle plutôt de l'actualité des vins italiens.
Je suis d'accord, ce scandale prouve que la justice italienne a fonctionné, c'est une excellent nouvelle.
Quelle serait ma démarche ? J'avoue que c'est la partie que je comprends le moins, dans votre commentaire. A qui j'en veux ? A personne. Mon blog, au risque de me répéter, parle de vins italiens. J'imagine que vous parlez et lisez italiens. Vous verrez que les blogs italiens eux-mêmes évoquent à foison ces affaires. Je tiens tous les liens à votre disposition si vous les souhaitez.
Je ne suis pas journaliste, d'ailleurs, j'avoue humblement avoir plutôt fait de la collecte d'informations sur les sites spécialisés que fait mon enquête moi-même. Je diffuse l'information, une information qui, me semble-t-il avait évidemment sa place sur ce blog.
Le fait de vouloir vendre du vin italien ne dispense pas de parler de tout ce qui le concerne, en bien ou en mal. La transparence et l'exhaustivité sera, au final, le meilleur agent commercial du vin italien.
En tout cas, la censure ne fait pas partie de mes principes.

Sincèrement, Cremisi, je crois que vous vous méprenez sur mes intentions. Je me tiens à votre disposition pour en parler directement, n'hésitez pas à me contacter par e-mail.
Mais vous pouvez également laisser vos commentaires directement sur mon blog, je ne fais aucune censure, et vous souhaitez peut-être que la conversation soit publique - compte tenu bien sûr, de ma maigre audience...

Écrit par : armel | mardi, 15 avril 2008

42 ans, sommelier depuis plus de 20 ans, je crée une entreprise individuel qui va distribué sur le territoire francais deux domaines Toscan. Je pense seulement qu'on ne rajoute jamais de l'huile sur le feu. Même si vous voulez jouer à Monsieur Propre....à long terme ca nous retomberas dessus. Les francais point de vue viticole sont tellement nationaliste. Mais je crois comprendre votre démarche qui part d'un bon sentiment. Pourquoi pas se rencontrez, un jour, pour dégustez quelques flacons...

Écrit par : cremisi | mardi, 15 avril 2008

Je suis heureux de constater que j'ai su vous convaincre que je ne cherchais à nuire à aucun secteur, et surtout pas aux vins italiens.

Pour en finir avec ceci, je ne crois pas avoir mis de l'huile sur le feu, j'ai informé. J'ai arrêté de bosser pour une grosse entreprise, entre autres parce que je détestais la communication d'entreprise reposant sur le concept : "chers salariés, chers clients, tout va bien, tout va bien...". Ce n'est pas pour moi-même détourner pudiquement les yeux sur ce qui peut se passer dans le nouveau secteur que je me suis choisi.

Les scandales, il faut en parler, cela ne fera que mieux mettre en exergue les 99% de producteurs italiens qui font honnêtement et correctement leur taf. Je ne joue pas à M. Propre, je relaye l'information. C'est la justice qui fait M. Propre, je ne fais que montrer le travail.

Je suivrai attentivement votre blog et l'avancée de votre projet. Si, à l'occasion nous pouvons nous rencontrer, pourquoi pas en Toscane...

Écrit par : armel | mardi, 15 avril 2008

Super pour les expat ca !

Écrit par : Lino Saputo | lundi, 05 mai 2008

Ah oui ? Pourquoi ?

Écrit par : armel | mardi, 06 mai 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu