Avertir le modérateur

lundi, 24 mars 2008

Et le bardolino, alors ?

Eh oui, le bardolino, alors ? Vous le savez, je vais à Vinitaly - oui, vous allez commencer à le savoir, je le dis souvent en ce moment, mais je fais monter la pression... quelle pression ? ben, je sais pas, la pression, quoi... - pour la grande fête des vins italienne (la fête, pas les vins).

Et Vinitaly, c'est à Vérone.

9925ad689dd6eb753c94fd17d24571e0.jpg

Et à côté de Vérone, il y a le lac de Garde.

6cd8fd5770b11507123a767a929867c6.jpg

Et le long des rives du lac de Garde, il y a des vignobles.

ed8947326aab387b4fe9e4de981ecc17.jpg

Et à un endroit, sur la rive est du lac, on trouve un village qui s'appelle Bardolino, et une appellation DOC qui va avec. On a même l'appellation Bardolino Superiore en DOCG.

cfc2035d7407791bb1a0cde24762dcfc.jpg

Le Bardolino est une appellation bénéficiant d'une bonne notoriété, mais pas encore nécessairement d'une bonne réputation. Une réputation moyenne qui n'est pas totalement infondée. Bien sûr, tout n'est pas à mettre dans le même sac, mais globalement, cette appellation n'a pas encore connu son boum qualitatif, et ce même si on regarde la DOCG, plus exigeante.

Comment se fait le Bardolino ? Principalement avec des cépages du coin, ce qui est assez typique en Italie. Le cépage majeur est la corvina (vous ne connaissiez pas, avouez !), qui doit représenter entre 35% et 65% du vin, la rondinella (celui-là, non plus, vous ne le connaissiez pas...), représentant entre 10% et 40%, et le reste (maximum 20% au total, et maximum 10% pour chaque cépage) peut être de la molinara, de la rossignola, de la barbera (plus connue, celle-ci), du sangiovese (celui-ci aussi), du marzemino, du merlot et/ou du cabernet-sauvignon.

A comparer avec un vin assez bien connu en France, on citerait le Valpolicella, un vin d'ailleurs proche géographiquement, et proposant la même légèreté que le bardolino. Pour donner quelques propriétés organoleptiques, on pourrait citer la couleur plutôt claire dans la catégorie "vins rouges", virant au grenat en cas de vieillissement (mais le bardolino n'est plutôt pas un vin à faire vieillir). Le parfum est lui-même léger et la saveur est un peu amère avec peu voire pas de gras. Un vin plutôt nerveux. On peut le trouver légèrement pétillant, également.

A ne pas confondre avec le bardolino chiaretto, un vin rosé, même si l'origine géographique est la même. 

C'est un vin à déguster jeune, frais, en apéritif, ou en accompagnement de côtes d'agneau, par exemple. 

bbc781d796287e5d6444aa3d991187fa.jpg

Vous l'aurez compris, on ne parle ici, a priori, d'un vin de collectionneur, mais une bonne surprise peut toujours arriver, et parfois, un bon vin sans prétention peut déclencher des moments très agréables...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu