Avertir le modérateur

mercredi, 17 octobre 2007

De retour...

Après une semaine en Toscane à parcourir les coopératives et les vignobles, me voici de retour. Je tâcherai de faire un compte-rendu de mes visites au fur et à mesure.  Et puis, je parlerai aussi de mes B&B, on ne sait jamais, ça peut servir à quelqu'un...

En tout cas, un temps et des paysages superbes, puisqu'on est monté jusqu'à 26°, et que la luminosité automnale donnes des couleurs fabuleuses à la Toscane 

Et donc, mercredi soir (le 10 octobre), j'étais à Olmi, au sud de Pistoia, dans le nord de la Toscane. J'ai dormi à Ruri Est (le nom du B&B). Bon, comme c'était ma première nuit, et que j'était très excité par ma nouvelle mission, cela s'est bien passé. Cependant, ce n'est pas le super plan de folie. Les chambres sont très fonctionnelles, et n'ont aucun caractère :

medium_zona01_09.jpg

Le paysage offert est celui d'une petite banlieue sans caractère d'une petite ville quelconque. Bon, c'est super calme. En revanche, dans un village voisin, je me suis régalé dans un petit restau pas cher, sans prétention, mais à la cuisine toscane honnête et savoureuse, pour mes retrouvailles avec la vraie gastronomie italienne.

J'ai commencé par l'antipasto de la maison (important, d'un point de vue de professionnel), composé de charcuteries (jambon et coppa) sentant la forêt et l'automne comme jamais, de crostini (mixture à déguster sur une tranche de pain, en l'occurrence, l'une au foie, cf photo, l'autre aux cèpes) proposant des goûts à la fois surprenants, fins et parfumés, et de petits légumes sott'olio.

medium_Fegatini.jpg

Puis, des tagliatelle al cinghiale (sanglier). Quelque chose d'une saveur fabuleuse, de nouveau. Le tout accompagné du Chianti de la maison, pas inoubliable, mais tout-à-fait adapté à cette cuisine simple mais savoureuse.  Bon, en revanche, les italiens sont moins forts en dessert. J'ai pris un strudel pas fameux, et dont je n'ai d'ailleurs rien de plus à en dire.

Et puis, les italiens ne sont pas non plus fort sur le petit déjeûner : jus d'orange concentré, biscottes, croissants sous cellophanes fourrés à la crême pâtissière bourrative, etc. Comment peut-on être si doué en gastronomie et manquer à ce point le moment du petit déjeûner ? C'est un mystère. Seul leur café est intéressant : très fort, tassé, avec un petit goût de brûlé. Mais ça ne suffit pas...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu